LE BILAN EXCEPTIONNEL DU 1er MANDAT DU PRÉSIDENT TRUMP (4/5)

Publié le par Pierre REHOV

LE BILAN EXCEPTIONNEL DU 1er MANDAT DU PRÉSIDENT TRUMP (4/5)

Avant que le virus chinois n’envahisse les cotes américaines et le reste du monde, l’administration Trump avait bâti l’économie la plus prospère du monde. Sans cette attaque bactériologique du parti communiste chinois dans le cadre d’une hégémonie mondiale rampante et inquiétante, il est certain que le boum économique généré par les dérégularisations se serait poursuivi, apportant une prospérité sans précédent au monde libre. Le bilan de l’administration Trump est, de loin, le plus spectaculaire depuis la fin de la seconde guerre mondiale.

Promotion de la recherche et de l’innovation dans le domaine des soins de santé afin que les patients américains aient accès aux meilleurs traitements au monde.

  • Signé le tout premier décret pour affirmer que la politique officielle du gouvernement des États-Unis est de protéger les patients souffrant de maladies préexistantes.
  • Adoption du droit d’essayer de donner aux patients en phase terminale l’accès à des cures vitales.
  • Signature d’un décret pour lutter contre les maladies rénales grâce à davantage de transplantations et à de meilleurs traitements.
  • Signature d’une loi prévoyant une augmentation d’un milliard de dollars du financement de la recherche essentielle sur la maladie d’Alzheimer.
  • Accélération des percées médicales dans le domaine des traitements génétiques de la drépanocytose.
  • Finalisation des règles d’interopérabilité qui donneront aux patients américains l’accès à leur dossier médical électronique sur leur téléphone.
  • A lancé un effort visant à fournir 500 millions de dollars au cours de la prochaine décennie pour améliorer la recherche sur le cancer pédiatrique.
  • Lancé une campagne pour mettre fin à l’épidémie de VIH/sida en Amérique au cours de la prochaine décennie.
  • Lancement d’un programme visant à fournir gratuitement le médicament de prévention du VIH PrEP aux patients non assurés.
  • Signé un décret et attribué de nouveaux contrats de développement pour moderniser le vaccin contre la grippe.

Protection des personnes âgées de notre nation en sauvegardant et en renforçant le système de santé.

  • A mis à jour la façon dont l’assurance maladie paie les produits médicaux innovants afin de garantir aux bénéficiaires l’accès aux dernières innovations et aux traitements les plus récents.
  • Réduit les paiements indus pour l’assurance maladie d’environ 15 milliards de dollars depuis 2016, en protégeant l’argent des contribuables et en réduisant la fraude, le gaspillage et les abus.
  • A pris des mesures rapides pour combattre la résistance aux antimicrobiens et garantir l’accès des personnes âgées américaines à de nouveaux antibiotiques vitaux, en supprimant plusieurs facteurs financiers dissuasifs et en mettant en place des politiques visant à réduire l’utilisation inappropriée.
  • Lancement de nouveaux outils en ligne, dont eMedicare, Blue Button 2.0 et Care Compare, pour aider les personnes âgées à voir ce qui est couvert, à comparer les coûts, à rationaliser les données et à comparer les outils disponibles sur Medicare.gov.
  • De nouvelles prestations complémentaires Medicare Advantage ont été proposées, notamment des modifications pour aider les personnes âgées à rester chez elles en toute sécurité, des soins de répit pour les soignants, des alternatives de gestion de la douleur non opiacées comme les massages thérapeutiques, le transport et davantage de services de soutien et d’assistance à domicile.
  • Protéger les bénéficiaires de l’assurance-maladie en supprimant les numéros de sécurité sociale de toutes les cartes d’assurance-maladie, un projet achevé avant la date prévue.
  • A permis une transparence sans précédent des données de Medicare et Medicaid afin de stimuler la recherche et l’innovation.

Remise en état du pouvoir judiciaire fédéral

Nomination d’un nombre historique de juges fédéraux qui interpréteront la Constitution telle qu’elle est écrite.

  • Nomination et confirmation de plus de 230 juges fédéraux.
  • Confirmation de 54 juges à la Cour d’appel des États-Unis, soit près d’un tiers de l’ensemble des juges d’appel.
  • Pour la première fois en quatre décennies, tous les postes vacants des cours d’appel ont été pourvus.
  • Fait basculer les deuxième, troisième et onzième circuits des majorités nommées par les démocrates aux majorités nommées par les républicains. Et remodelé de façon spectaculaire le neuvième circuit, longtemps libéral.

Nomination de trois juges à la Cour suprême, portant à 6 contre 3 la majorité nommée par les conservateurs.

  • Nomination du juge Neil Gorsuch en remplacement du juge Antonin Scalia.
  • Nommé le juge Brett Kavanaugh en remplacement du juge Anthony Kennedy.
  • Nomination de la juge Amy Coney Barrett en remplacement de la juge Ruth Bader Ginsburg.

Sécurisation de la frontière sud des États-Unis.

  • Construction sur plus de 400 miles du mur frontalier le plus robuste et le plus avancé du monde.
  • Les passages illégaux ont chuté de plus de 87 % là où le mur a été construit.
  • Déploiement de près de 5 000 soldats à la frontière sud. De plus, le Mexique a déployé des dizaines de milliers de ses propres soldats et de gardes nationaux pour sécuriser leur côté de la frontière entre les États-Unis et le Mexique.
  • Fin de la pratique dangereuse de « Catch-and-Release », ce qui signifie qu’au lieu que les étrangers soient libérés aux États-Unis en attendant de futures audiences pour ne plus jamais être revus, ils sont détenus en attendant d’être renvoyés, puis finalement renvoyés dans leur pays d’origine.
  • Conclusion de trois accords historiques de coopération en matière d’asile avec le Honduras, le Salvador et le Guatemala pour mettre fin à la fraude en matière d’asile et réinstaller les migrants clandestins dans des pays tiers en attendant leur demande d’asile.
  • conclu un partenariat historique avec le Mexique, appelé « protocoles de protection des migrants », afin de renvoyer en toute sécurité les demandeurs d’asile au Mexique en attendant leur audience aux États-Unis

Application des lois d’immigration des États-Unis.

  • A signé un décret pour retirer les subventions fédérales discrétionnaires aux villes sanctuaires mortelles.
  • Application et mise en œuvre complète de la procédure d' »expulsion accélérée » des étrangers en situation irrégulière autorisée par la loi.
  • Le ministère de la justice a engagé des poursuites pour un nombre record de crimes liés à l’immigration.
  • A utilisé la section 243(d) de la loi sur l’immigration et la nationalité (INA) pour réduire le nombre d’étrangers provenant de pays dont les gouvernements refusent d’accepter leurs ressortissants qui ont fait l’objet d’une mesure d’éloignement des États-Unis.

Fin de la fraude en matière de droit d’asile, fin des trafics d’êtres humains résolution de la crise humanitaire dans l’hémisphère occidental.

  • Suspension, par voie de règlement, de l’octroi de l’asile aux étrangers qui avaient quitté les pays où ils pouvaient prétendre à l’asile, mais qui avaient choisi le « forum shop » et continuaient à se rendre aux États-Unis.
  • Sauvegarde des familles de migrants, et protection de la sécurité des migrants, en promulguant de nouvelles réglementations dans le cadre de l’Accord de règlement de Flores.
  • Proposition de règlements visant à mettre fin à la pratique consistant à accorder des permis de travail gratuits aux étrangers en situation irrégulière qui déposent des demandes d’asile non fondées.
  • Publication d’un guide de « relocalisation interne ».
  • Formation croisée des agents de la patrouille frontalière américaine pour qu’ils effectuent des contrôles de peur crédibles aux côtés du personnel d’arbitrage de l’USCIS (United States Citizenship and Immigration Services) afin de réduire les arriérés massifs.
  • Rationalisation et accélération du processus d’audition des demandes d’asile par le biais du Prompt Asylum Claim Review (PACR) et du Humanitarian Asylum Review Process (HARP).
  • Lancé l’initiative de lutte contre la fraude familiale afin d’identifier des centaines de personnes qui se présentaient frauduleusement comme des unités familiales à la frontière, souvent avec des enfants victimes de trafic, afin de garantir le bien-être des enfants.
  • Amélioration du dépistage dans les pays où les taux de dépassement de séjour sont élevés et réduction des taux de dépassement de visa dans nombre de ces pays.
  • Suppression des contraintes bureaucratiques imposées aux agents consulaires des États-Unis, qui réduisaient leur capacité à contrôler correctement les demandeurs de visa.
  • Collaboration avec le Mexique et d’autres partenaires régionaux pour démanteler les réseaux de trafic d’êtres humains dans notre hémisphère qui profitent de la misère humaine et alimentent la crise frontalière en exploitant les populations vulnérables.

Sécurisation du système d’immigration des USA contre les criminels et les terroristes.

  • Nous avons instauré des interdictions de voyager pour des raisons de sécurité nationale afin d’empêcher les terroristes, les djihadistes et les extrémistes violents de pénétrer sur notre territoire, et nous avons mis en place une base de référence uniforme en matière de sécurité et de partage d’informations que tous les pays doivent respecter pour que leurs ressortissants puissent se rendre aux États-Unis et y émigrer.
  • Suspension de la réinstallation des réfugiés provenant des régions les plus dangereuses et les plus touchées par le terrorisme dans le monde.
  • Rééquilibrage de l’aide aux réfugiés pour se concentrer sur la réinstallation à l’étranger et le partage des charges.
  • Réduction de 85 % de la réinstallation des réfugiés.
  • Révision de la procédure de contrôle de sécurité des réfugiés, qui a été malmenée.
  • Obligation pour le Département d’État de consulter les États et les localités dans le cadre du processus de réinstallation des réfugiés du gouvernement fédéral.
  • A imposé des sanctions strictes aux pays qui n’ont pas repris leurs propres ressortissants.
  • Création du National Vetting Center, qui est le système de contrôle des visas le plus avancé et le plus complet au monde.

Protection des travailleurs et les contribuables américains.

  • Mise en place d’un règlement complet de « charge publique » pour garantir que les nouveaux arrivants aux États-Unis sont financièrement autonomes et ne dépendent pas de l’aide sociale.
  • Création d’un mécanisme d’application pour le remboursement et la présomption de parrainage, afin de garantir que les personnes qui se présentent comme parrains sont effectivement responsables des obligations de parrainage.
  • Élaboration d’un règlement pour lutter contre la pratique horrible du « tourisme de naissance ».
  • Élaboration d’une règle avec le département du logement et du développement urbain (HUD) pour rendre les étrangers en situation irrégulière inéligibles au logement public.
  • Publié des directives exigeant des agences fédérales qu’elles embauchent d’abord des travailleurs américains et donnant la priorité à l’embauche de travailleurs américains dans la mesure du possible.
  • Suspension de l’entrée des travailleurs à bas salaire qui menacent les emplois américains.
  • Finalisation de la nouvelle réglementation H-1B pour mettre définitivement fin au déplacement des travailleurs américains et modifier les outils administratifs nécessaires à la délivrance des visas H-1B.
  • Défend la souveraineté des États-Unis en se retirant du Pacte mondial des Nations unies sur les migrations.
  • Suspension des documents d’autorisation d’emploi pour les étrangers qui arrivent illégalement entre les points d’entrée et qui font l’objet d’une ordonnance de renvoi des États-Unis.
  • Rétablissement de l’intégrité de l’utilisation du statut de protection temporaire (TPS) en respectant strictement les conditions légales requises pour le TPS.

Rétablissement du leadership américain à l’étranger

Rétablissement du leadership américain dans le monde et négociation réussie pour que les alliés des USA paient leur juste part pour notre protection militaire.

  • A obtenu des alliés de l’OTAN (Organisation du traité de l’Atlantique Nord) une augmentation de 400 milliards de dollars des dépenses de défense d’ici 2024, et le nombre de membres qui respectent leurs obligations minimales a plus que doublé.
  • Créé par le secrétaire général Jens Stoltenberg pour le renforcement de l’OTAN.
  • A travaillé à la réforme et à la rationalisation des Nations unies (ONU) et a réduit les dépenses de 1,3 milliard de dollars.
  • Les Alliés, dont le Japon et la République de Corée, se sont engagés à accroître le partage des charges.
  • Protégé nos droits au titre du deuxième amendement en annonçant que les États-Unis ne ratifieront jamais le traité des Nations unies sur le commerce des armes.
  • A ramené 56 otages et détenus de plus de 24 pays.
  • Nous avons œuvré pour faire progresser une région indo-pacifique libre et ouverte, en promouvant de nouveaux investissements et en élargissant les partenariats américains.

Progression de la paix par la force.

  • S’est retiré de l’horrible et unilatéral Iran Nuclear Deal et a imposé des sanctions paralysantes au régime iranien.
  • A fait appliquer vigoureusement toutes les sanctions pour ramener à zéro les exportations de pétrole de l’Iran et priver le régime de sa principale source de revenus.
  • Premier président à rencontrer un dirigeant de la Corée du Nord et premier président en exercice à traverser la zone démilitarisée pour se rendre en Corée du Nord.
  • A maintenu une campagne de pression maximale et a appliqué des sanctions sévères à la Corée du Nord tout en négociant la dénucléarisation, la libération des otages américains et le retour des restes des héros américains.
  • Il a négocié la normalisation économique entre la Serbie et le Kosovo, renforçant ainsi la paix dans les Balkans.
  • Signé le Honk Kong Autonomy Act et mis fin au traitement préférentiel des États-Unis avec Hong Kong pour tenir la Chine responsable de son atteinte à l’autonomie de Hong Kong.
  • A dirigé les efforts des alliés pour faire échouer les efforts du Parti communiste chinois visant à contrôler le système international de télécommunications.

Renouvellement de l’amitié et et de l’alliance précieuse avec Israël et mesures historiques pour promouvoir la paix au Moyen-Orient.

  • A reconnu Jérusalem comme la véritable capitale d’Israël et a rapidement transféré l’ambassade américaine en Israël à Jérusalem.
  • Nous avons reconnu la souveraineté d’Israël sur le plateau du Golan et déclaré que les colonies israéliennes en Cisjordanie ne sont pas incompatibles avec le droit international.
  • Retire les États-Unis du Conseil des droits de l’homme des Nations unies en raison du parti pris anti-Israël flagrant du groupe.
  • A négocié des accords de paix historiques entre Israël et les pays arabo-musulmans, dont les Émirats arabes unis, le Royaume de Bahreïn et le Soudan.
  • A négocié un accord pour le Kosovo afin de normaliser les liens et d’établir des relations diplomatiques avec Israël.
  • Annonce que la Serbie va déplacer son ambassade en Israël à Jérusalem.
  • Premier président américain à s’adresser à une assemblée de dirigeants de plus de 50 nations musulmanes et à conclure un accord pour lutter contre le terrorisme sous toutes ses formes.
  • Création du Centre Etidal pour lutter contre le terrorisme au Moyen-Orient en collaboration avec le gouvernement saoudien.
  • Annonce du plan politique « Vision pour la paix » – une solution à deux États qui résout les risques de l’État palestinien pour la sécurité d’Israël, et la première fois qu’Israël a accepté une carte et un État palestinien.
  • Publié un plan économique visant à renforcer le pouvoir du peuple palestinien et à améliorer la gouvernance palestinienne grâce à des investissements privés historiques.

Opposition au communisme et au socialisme dans l’hémisphère occidental.

  • Renversement de la politique désastreuse de l’administration précédente à l’égard de Cuba, en annulant l’accord de capitulation avec la dictature communiste de Castro.
  • Il s’est engagé à ne pas lever les sanctions tant que tous les prisonniers politiques ne seront pas libérés, que les libertés de réunion et d’expression ne seront pas respectées, que tous les partis politiques ne seront pas légalisés et que des élections libres ne seront pas organisées.
  • A adopté une nouvelle politique visant à empêcher les dollars américains de financer le régime cubain, notamment en imposant des restrictions plus strictes en matière de voyages et d’importation d’alcool et de tabac cubains.
  • A mis en place un plafond pour les envois de fonds à Cuba.
  • A permis aux Américains d’intenter des poursuites contre les personnes et les entités qui font le trafic de biens confisqués par le régime cubain.
  • Premier dirigeant mondial à reconnaître Juan Guaido comme président intérimaire du Venezuela et à diriger une coalition diplomatique contre le dictateur socialiste du Venezuela, Nicolas Maduro.
  • Blocage de tous les biens du gouvernement vénézuélien sous la juridiction des États-Unis.
  • Couper les ressources financières du régime Maduro et sanctionner les secteurs clés de l’économie vénézuélienne exploités par le régime.
  • A porté des accusations criminelles contre Nicolas Maduro pour son narco-terrorisme.
  • Imposition de sanctions sévères au régime Ortega au Nicaragua.
  • Il s’est associé au Mexique et au Canada dans la candidature à l’organisation de la Coupe du monde de la FIFA 2026, dont 60 matches se dérouleront aux États-Unis.
  • Candidature gagnante pour l’organisation des Jeux Olympiques d’été de 2028 à Los Angeles, Californie.

Reconstruction colossale de l’armée

  • Reconstruire complètement l’armée américaine avec plus de 2 200 milliards de dollars de dépenses de défense, dont 738 milliards de dollars pour 2020.
  • A obtenu trois augmentations de salaire pour les membres de nos services et leurs familles, dont la plus importante en dix ans.
  • Création de la Space Force, la première nouvelle branche des forces armées américaines depuis 1947.
  • Modernisation et recapitalisation de nos forces nucléaires et de nos défenses anti-missiles afin de garantir qu’elles continuent à exercer une forte dissuasion.
  • A amélioré nos cyberdéfenses en élevant le Cyber Command en un commandement de combat majeur et en réduisant les lourdes restrictions procédurales sur les cyberopérations.
  • a mis son veto à la loi d’autorisation de la défense nationale pour l’année fiscale 21, qui ne protège pas notre sécurité nationale, ne respecte pas l’histoire de nos vétérans et de nos militaires et contredit nos efforts pour faire passer l’Amérique en premier.

Vaincre les terroristes, tenir les dirigeants responsables de leurs actes malveillants et renforcer la paix dans le monde.

  • Nous avons vaincu 100 % du califat territorial de l’ISIS en Irak et en Syrie.
  • Nous avons libéré près de 8 millions de civils du contrôle sanguinaire de l’ISIS, et libéré Mossoul, Raqqa et la dernière prise de pied de l’ISIS à Baghuz.
  • Il a tué le leader de l’ISIS, Abu Bakr al-Baghdadi, et a éliminé le plus grand terroriste du monde, Qasem Soleimani.
  • Création du Centre de lutte contre le financement du terrorisme (TFTC) en partenariat entre les États-Unis et leurs partenaires du Golfe pour combattre l’idéologie et les menaces extrémistes et cibler les réseaux financiers terroristes, dont plus de 60 individus et entités terroristes dans le monde entier.
  • Par deux fois, une action militaire décisive a été menée contre le régime d’Assad en Syrie pour l’utilisation barbare d’armes chimiques contre des civils innocents, dont une frappe réussie de 59 missiles de croisière Tomahawk.
  • A autorisé des sanctions contre les mauvais acteurs liés au programme d’armes chimiques de la Syrie.
  • Négociation d’un cessez-le-feu prolongé avec la Turquie dans le nord-est de la Syrie.

A comblé les lacunes de la base industrielle de défense américaine, en fournissant des mises à jour très nécessaires pour améliorer la sécurité de notre pays.

  • Protéger la base industrielle de défense américaine, en dirigeant la première évaluation pangouvernementale de nos chaînes de fabrication et d’approvisionnement de défense depuis les années 1950.
  • A pris des mesures décisives pour sécuriser notre chaîne d’approvisionnement en technologies et services de l’information et des communications, y compris les applications mobiles dangereuses.
  • A mené à bien plusieurs campagnes pluriannuelles d’enlèvement de matières nucléaires, sécurisant plus de 1 000 kilogrammes d’uranium hautement enrichi et réduisant considérablement les menaces nucléaires mondiales.
  • Signature d’un décret ordonnant aux agences fédérales de travailler ensemble pour réduire la capacité des adversaires étrangers à cibler nos infrastructures électriques critiques.
  • Mise en place d’une stratégie pangouvernementale pour faire face à la menace posée par les efforts malveillants de la Chine visant l’écosystème de recherche et développement financé par le contribuable américain.
  • Capacités avancées de défense antimissile et alliances régionales.
  • A renforcé la capacité de nos alliés et partenaires à se défendre par la vente d’aide et d’équipements militaires.
  • A signé avec l’Arabie saoudite le plus gros contrat d’armement jamais conclu, d’une valeur de près de 110 milliards de dollars.

(suite demain vendredi)

MaisonBlanche.gov

LE BILAN EXCEPTIONNEL DU 1er MANDAT DU PRÉSIDENT TRUMP (1/5)

© Traduction de Pierre REHOV

avec l'aimable autorisation de Dreuz.info.

Publié dans DREUZ INFO

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article