PRÉSIDENCE BIDEN : CES VÉRITES QU’AUCUN MÉDIAS NE VOUS DIRONT

Publié le par Jean-Patrick GRUMBERG

Biden-sans masque au Lincoln Memorial-après avoir imposé le masque

Biden-sans masque au Lincoln Memorial-après avoir imposé le masque

Si vous avez regardé l’investiture de Joe Biden à la télévision, et écouté les commentateurs, vous n’avez rien appris. Ce que vous allez lire ici, aucun média ne vous le dira : il n’y a que sur Dreuz que vous pouvez trouver ces informations : tout ce que nous vous rapportons est rigoureusement vrai, et c’est pourquoi vous nous faites l’honneur de lire Dreuz.

Les faits que nous rapportons ci-dessous sont également publiés en temps réel sur notre fil info (1), que nous vous recommandons fortement de suivre et de mettre dans vos favoris pour y accéder facilement, il vaut vraiment le coup. Il regorge d’informations qu’aucun média ne diffuse jamais. Des informations pourtant essentielles.

+Le Washington Post a finalement admis que le président Trump n’a pas incité à l’émeute au Capitole par son discours, car l’émeute avait bien été prévue et organisée à l’avance.

+Voici quelques-uns des ordres exécutifs que le président Biden a signés dès ses prises de fonctions, envoyant le signal qu’elles sont pour lui très importantes :

  • Protéger le programme DACA, cette mesure d’Obama pour protéger les enfants d’immigrés illégaux.
  • Préserver les protections des Libériens en Amérique.
  • Rejoindre l’OMS.
  • Mettre fin à l’interdiction de voyager depuis certains pays musulmans où le risque terroriste est très important, et où les gouvernements ne sont pas en mesure de fournir des informations sur le passé des personnes qui veulent entrer sur le territoire américain.
  • Arrêt du pipeline Keystone XL avec le Canada.
  • Arrêt des arrestations et expulsions des criminels et délinquants immigrants illégaux par l’ICE, la police de l’immigration.
  • Arrêt de la construction du mur frontalier avec le Mexique.

➡Vous remarquez que le point commun à toutes ces décisions « prioritaires » et « urgentes » et qu’aucune n’est prise dans l’intérêt des Américains. Ce sont des mesures d’ordre idéologiques. Pour l’autre, pour l’étranger, pour plaire aux « élites » gauchistes de Californie, d’Hollywood et de New York. C’est la clé de compréhension de l’administration Biden : priorité aux idéologues, aux progressistes, et certainement pas, contrairement à la présidence Trump, aux Américains de la majorité silencieuse, aux classes moyennes, au petit peuple. Et ne laissez pas les médias vous tromper en vous présentant un Biden bon enfant et paternel.

+Deux poids deux mesures dans les médias. Régulièrement, nous exposons le parti pris immoral des médias. Mais là, pas besoin de le dénoncer : ils le font eux-mêmes. Après avoir arrêté la base de données des fausses déclarations de Trump, le Washington Post, le journal le plus anti-Trump avec le New York Times, signale qu’il prend définitivement ses distances avec le journalisme. Il a déclaré qu’il n’avait pas « l’intention de lancer une base de données pour vérifiera les déclarations de Biden pour le moment ». Comme c’est pratique… Les médias ont renoncé à leur métier. Ils le retrouveront dans quatre ans si un Républicain devient président.

+Hypocrisie gauchiste à action : L’administration Biden vient d’annoncer qu’elle va immédiatement se concentrer sur les emplois, du fait que l’économie souffre du covid : « Aujourd’hui, le travail commence ! » dit la vidéo d’introduction de la Maison-Blanche — et dans la foulée, le président Biden a annulé le pipeline Keystone XL, mettant sur la touche des milliers de salariés.

+ Il règne une atmosphère de type soviétique, chez les Démocrates, ils ne peuvent pas s’en extraire. Biden a signé un ordre exécutif exigeant que tous ceux qui se trouvent sur les terres fédérales doivent porter des masques. Et voici Biden au Lincoln Memorial (photo ci-dessus), qui se trouve sur un terrain fédéral, ne portant pas de masque (et les médias ont cloué Trump au pilori parce qu’il ne donnait pas l’exemple en portant de masque). Et devinez quoi ? Ses petits enfants se sont fait prendre en photo, au même endroit — sans masque. Le petit peuple doit obéir, pas les grands de ce monde.

+Hypocrisie gauchiste bis : Biden a promis des nouvelles normes de décence à la Maison-Blanche ! Fini la valse des licenciements et les chasses aux sorcières. Voilà un exemple de ce qu’il veut dire : son administration a dit à Peter Robb, l’avocat général du Conseil du travail, qu’il pouvait démissionner d’ici ce soir ou être licencié. L’avocat général a un pouvoir considérable et, s’il était resté en place, son mandat aurait duré dix mois de plus.

+Tara Reade, l’ex-assistante de Biden qui a été violée par lui quand il était sénateur (et que la presse a soigneusement fait taire alors qu’elle a applaudi le mouvement #metoo et déclaré qu’il fallait croire les femmes) : « l’investiture de Biden est une journée difficile pour les survivantes de la violence sexuelle ».

+Totalitarisme de gauche : Plus de 500 personnes de l’industrie du livre ont signé une lettre exigeant qu’aucun éditeur ne signe de contrat de livre avec Trump ou avec un membre de son administration : la gauche n’a plus besoin de brûler les livres en place publique, elle se contente de ne plus les publier.

+ Hypocrisie gauchiste ter : Les Démocrates et les journalistes ont accusé Trump pendant 4 ans d’être un dictateur, un nouveau Mussolini, et de bafouer la démocratie. Deviner quoi : Petitions.whitehouse.gov a été mis hors ligne. Les citoyens, avec Trump, pouvaient créer des pétitions. Avec Biden, ils ne peuvent plus, c’est ça la démocratie socialiste. La section pour lancer une pétition n’existait plus au moment d’écrire ces lignes.

+La Maison-Blanche a publié son plan en 7 points pour battre COVID-19. Les points clés — tenez-vous bien : le port du masque, plus de centres de test, un tableau de bord national, et plus de tests. Les médias et les Démocrates ont passé des mois à s’acharner sur la réponse de Trump au coronavirus, et voilà ce qu’ils ont trouvé de mieux ? Une copie de Trump ? Et les médias disent que c’est brillant !

  1. Détruisons l’Amérique, et après…

© Jean-Patrick Grumberg

avec l’aimable autorisation de Dreuz.info.

LIBERTÉ D’EXPRESSION : LA FRANCE DERRIÈRE LA RUSSIE…

Jean Patrick Grumberg est journaliste.

Dans les années 70, il a travaillé sous la direction de Georges Wolinski à Charlie mensuel, puis a été chef d'entreprise, lobbyiste.

Il est contributeur au site de Pamela Geller, Dreuz.info, et d'autres médias anglophones et francophones comme Cnews.

Publié dans Jean-Patrick GRUMBERG

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article