SI J’ETAIS COMPLOTISTE…

Publié le par Patrick ROBERT

SI J’ETAIS COMPLOTISTE…

Si j’étais complotiste, ce qui n’est évidemment pas le cas, je ne pourrais m’empêcher de faire certains rapprochements ou, pour le moins, me poser certaines questions.

Tenez, prenons la fameuse « rave party » bretonne qui a mobilisé tous les médias pendant tout ce « bout de l’an », comme on dit dans ma campagne.

Tellement inondés d’informations pendant 36 heures ! Pas un mot sur ce  qui fait traditionnellement la une en cette époque de l’année ; Les troubles dans les quartiers et le nombre de voitures brûlées.

Comme si, si j’ose dire, on avait allumé un contre-feu, technique de diversion bien connue.

Qui pourrait raisonnablement croire que les autorités n’étaient pas informées de ce qui se préparait à quelques kilomètres de la capitale bretonne, à l’heure où n’importe qui peut être « tracé » sur les réseaux sociaux ou avec son téléphone portable ?

Qui pourrait raisonnablement croire que de tels locaux, dans une zone artisanale proche d’un village ait pu être transformée en toute discrétion en hall de réception capable de recevoir10 000 personnes avec tout ce que cela implique comme logistique ?

Je dis bien 10 000 car il a été dit que, grâce aux contrôles efficaces des forces de l’ordre, « la casse » a été limitée à 2 500 environ. 

Ce qui peut se concevoir dans un champ perdu au fin fond de la Creuse ou du Larzac est difficilement crédible dans la banlieue de Rennes, en bordure de la 4 voies Rennes/Redon, avec une barrière permettant l’évacuation tranquille des camions de matériels à la fin de la fête, ce qui fut fait.

Bien utile aussi ce rassemblement pour montrer à quel point cette jeunesse (qui prend déjà et va encore plus tout prendre dans la g… dans les mois à venir) est irresponsable et inconsciente.

Bien utile aussi ce rassemblement pour justifier la création d’un nouveau « cluster » dans une région jusqu’ici épargnée, comme si « on » voulait faire passer le virus de l’Est vers l’Ouest, ce qui va évidemment se produire.

Si j’étais complotiste, je donnerais crédit aux propos d’un ami qui me dit toujours : « tu dais, ces gars-là qui sont super intelligents, super bien formés, super bien entourés, super bien conseillés, ils savent forcément parfaitement bien ce qu’ils font et ce qu’ils ne font pas ! ».

Et d’ajouter : « C’est comme la vaccination, ils attendent SANOFI en nous faisant croire que c’est pour prendre le maximum de précautions » !.

Mon pote, il est Docteur en biologie et a dirigé pendant des années le labo d’analyses d’un grand hôpital avant de quitter ce milieu dont il acceptait mal la « déontologie ».

Il n’est pas plus complotiste que moi, mais il se pose aussi des questions.

Moi, je trouve cela bien de se poser des questions et, personnellement, je m’en pose 3 principales sur cette gestion de crise : Inconscience ? Incompétence ? Volonté délibérée ?

EDOUARD PHILIPPE MENACE MÊME SON PORT D’ATTACHE !

 

 
 
 
 

Patrick ROBERT

Chef d'entreprise

Publié dans Patrick ROBERT

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article