LA RIPOSTE DE L’EMPIRE CHINOIS À LA GUERRE SANITAIRE OCCIDENTALE

Publié le par Robert BIBEAU

LA RIPOSTE DE L’EMPIRE CHINOIS À LA GUERRE SANITAIRE OCCIDENTALE

La guerre sanitaire se poursuit à l’Ouest alors qu’elle a été éradiquée à l’Est

La Chine impériale (1,4 milliard d’individus) est sortie du guêpier de la «pandémie» au COVID-19 et elle a repris son rythme de croissance de 4,8% annuel comme l’indique cet article: L’originalité de la crise sanitaire et économique mondiale du Covid-19 – les 7 du quebecPerformance que n’est pas prêt d’égalée l’axe des puissances occidentales empêtrées dans l’hystérie pandémique qu’elles ont elles-mêmes provoquée comme l’indique cet article:  Demain, après COVID-19 et confinement, le massacre économique et social – les 7 du quebec

Les Nouvelles routes de la soie…la nouvelle frontière chinoise

Alors que les puissances impériales occidentales s’enlisent dans cette guerre sanitaire patentée, qui s’est finalement retournée contre elles, la Chine impériale riposte en accélérant l’édification des «Nouvelles routes de la soie», un vaste ensemble d’infrastructure de communication ferroviaire, routière, portuaire, satellitaire international. Un gigantesque projet d’une valeur de plus de mille milliards de dollars d’investissement productif échelonné sur plus de vingt ans et devant relier (rattaché) l’atelier chinois (850 millions de travailleurs) au marché européen (500 millions de consommateurs) via l’Asie centrale et l’océan Indien (10 000 kilomètres de routes, de voies ferrées et de voies maritimes).

Ce mégaprojet d’investissement productif – plus important que le Plan Marshall en son temps – constitue la réponse de l’Empire chinois triomphant à ses détracteurs de l’Alliance Atlantique surendettés, désindustrialisés, déqualifiés, empêtrés dans l’hystérie pandémique, et cumulant chaque année un déficit commercial titanesque vis-à-vis ses concurrents asiatiques (Chine, Japon, Corée, Taïwan, Inde).

La première vidéo donne à voir les premières constructions routières le long d’un tronçon de cinq mille kilomètres entre la ville chinoise de Chongqing (31 millions h.) et la ville d’Almaty au Kazakhstan, en direction d’Amsterdam aux Pays-Bas, en passant par Moscou et Berlin. La voie ferrée entre Chongqing (Chine) et l’Europe est déjà complétée.

La riposte des puissances occidentales

Les puissances de l’Alliance Atlantique endettées et paralysées sous le confinement pandémique et le couvre-feu astreignant sont bien incapables de proposer un projet structurant concurrent, et elles s’agitent en périphérie de l’Empire du Milieu lui cherchant noise à propos du Xinjiang, du Tibet, de Hong Kong, de Taïwan et des îles Paracel et Spratley.  La deuxième vidéo présente ce salmigondis médiatique des riches impérialistes atlantiques: (1)

Les conditions de l’insurrection populaire

Le prolétariat international doit poursuivre sa résistance contre l’hystérie pandémique et les mesures régressives de répression sociale qui visent à l’assujettir aussi bien dans ses activités de production – au travail –  que dans ses activités sociales,  Télétravail: entre régression sociale et agression salariale contre les travailleurs – les 7 du quebec.   Par cette hystérie pandémique alambiquée le grand capital mondial (section occidentale) prépare les conditions de son affrontement meurtrier avec le grand capital section orientale pour le partage des marchés mondiaux sur lesquels l’Empire chinois impose désormais son hégémonie.

Note

  1. L’ambassadeur de la Chine demande au Canada de se mêler de ses affaires (msn.com)
  2. Une autre vidéo en complément sur les Nouvelles Routes de la Soie chinoise: https://youtu.be/PjQ8Mt7aWI4
LA RIPOSTE DE L’EMPIRE CHINOIS À LA GUERRE SANITAIRE OCCIDENTALE

Publié dans LES 7 DU QUÉBEC

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article