L'OBSERVATOIRE DE LA CHRISTIANOPHOBIE

Publié le par Guillaume de Thieulloy

L'OBSERVATOIRE DE LA CHRISTIANOPHOBIE
L'OBSERVATOIRE DE LA CHRISTIANOPHOBIE

Nimes

il avait étalé des excréments dans une église, une « continuité artistique » pour l’avocat

Le 5 février 2019, une paroissienne découvre que l’église Notre-Dame des Enfants, quartier des Amoureux à Nîmes, a été dégradée. L’auteur, un jeune homme de 23 ans nommé Paolo, était jugé le mardi 23 février à Nîmes.

Dans l’église, il y a des excréments au sol, une croix a été dessinée sur le mur avec la matière fécale, des fleurs ont été coupées, le tabernacle cassé, et un mystérieux tag indique « Dieu bénisse moche ». Une empreinte permet de remonter jusqu’à l’auteur, Paolo, qui ne donne pas d’explication sur son acte, et confie à l’audience avoir « honte ».

Pour son avocate, « nous ne sommes pas dans le symbole anticlérical : Il y a finalement une certaine continuité artistique. Ce tag ‘Dieu bénisse moche’ aurait pu être pris, dans un autre lieu, pour un message de street art. Un message qui voudrait dire que Dieu est tellement grand qu’il regarde la beauté intérieure. Quant aux excréments, un artiste italien a eu son heure de gloire en mettant des excréments dans des boites qu’il revendait au prix de l’or. Enfin, si on regarde bien la scène, il y a une certaine poésie car il y a une fleur dans les bras d’une statue d’enfant et un bouquet de lavande dans les bras de la vierge ».

Pour le tribunal, ce sont des dégradations volontaires : 3 mois avec sursis, 600€ de dommages et intérêts pour la paroisse, 200€ d’amende, 70 heures de travail d’intérêt général et une inscription au casier judiciaire.

Source : Objectif Gard

L'OBSERVATOIRE DE LA CHRISTIANOPHOBIE

Fougères

Statue de la Vierge détruite : le vandale ressort libre

L’auteur présumé de la destruction de la statue de la Vierge Notre-Dame des Marais (XIVe), identifié car il s’est filmé en la mettant à bas, ce dimanche 28 février, est ressorti libre après deux jours de garde à vue.

Il a néanmoins été placé sous contrôle judiciaire et sera convoqué en correctionnelle à Rennes en août pour destruction de bien culturel dans un édifice affecté au culte. La statue du XIVe classée MH depuis 1919 venait d’être restaurée et réinstallée dans l’église en septembre 2020.

Source : la Chronique Républicaine

L'OBSERVATOIRE DE LA CHRISTIANOPHOBIE

Bastia

Incendie à l’église Sainte-Croix

Le 24 février dernier, vers 13h15, un incendie s’est déclaré à l’église Sainte-Croix. Une vingtaine de mètres carrés ont brûlé. Des vitraux ont éclaté à cause de la violence de l’incendie.

La paroisse soupçonne un incendie volontaire – il y a régulièrement des intrusions de l’église, pas d’installation d’électrique à cet endroit et les bougies stockées sont emballées.

Source : CorseNet Infos

IN MEMORIAM DANIEL HAMICHE.

Pour toutes ces "informations", un grand Merci à Guillaume de Thieulloy

Directeur de l’Observatoire de la Christianophobie.fr

Publié dans CHRISTIANOPHOBIE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article