RÉGALEZ-VOUS !

Publié le par Mady&Michel GB

RÉGALEZ-VOUS !

Ce texte d'un auteur inconnu a le mérite de réunir la plupart des expressions de la  langue française liées à la bonne bouffe et compile la liste de fruits et légumes de notre quotidien; qu'il serve à nous rappeler avec humour de rester vigilants en respectant les consignes sanitaires de base, sans en faire… un plat. Le texte est certes tiré par les cheveux, mais la langue française a la particularité d'utiliser de nombreux termes ayant rapport à l'alimentation et la bonne chère. Régalez-vous !

Avant d’être réduit au stade de légume, comme je ne suis pas bête comme chou et que je n'ai pas un pois chiche dans la tête, j'ai décidé de ramener ma fraise sans vous raconter de salades

Aujourd'hui un virus qui file une sacrée châtaigne aux plus faibles, supprime nos libertés. On ne peut plus appuyer sur le champignon sans dépasser les distances permises et prendre une prune, très salée si on se fait reprendre !

Et, bonnes poires, comme nous sommes, nous respectons le confinement et faisons le poireau dans nos demeures.

Alors avant de sucrer les fraises et de manger les pissenlits par la racine, essayons de nous fendre la poire pendant cette actuelle pandémie et tout faire pour retrouver la patate.

Ce n'est pas encore la fin des haricots, mais en nous abreuvant de navets à la télévision, les grosses huiles qui nous dirigent, aux poches pleines de blé, nous prennent pour des cornichons. Ils sont même arrivés à faire mettre certains en rang d'oignon pour les faire vacciner.

Ces politiciens véreux nous disent que sans ce vaccin les carottes sont cuites, et que si nous enfreignons leurs règles à la noix, le panier à salade viendra nous récupérer.

Je pense que le Covid 19 n'est pas la fin des haricots et qu'il ne faut  pas trop se prendre le chou, bien que nombreux sommes-nous à ne plus avoir ni oseille et ni radis, à cause des  aberrantes décisions des grosses légumes…

Alors avant que le stress nous fasse tomber dans les pommes ou nous réduise au stade de vieilles patates, moi avec mon cœur d'artichaut, qui ai toujours écrit ce que pensais dans ma feuille de chou, je demande aujourd'hui de couper la poire en deux.

Donc stop à l'isolement, arborons une belle banane en sortant, mettons du beurre dans les épinards,  retapons nous la cerise pour ne plus ressembler à une asperge, retrouvons la pêche car notre vie ne va bientôt plus valoir une cacahuète... si cela continue...

par Mady&Michel GB  

Publié dans Mady&Michel GB

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article