LES AHURISSANTS FANTASMES GOUVERNEMENTAUX…

Publié le par Bernard Antony

LES AHURISSANTS FANTASMES GOUVERNEMENTAUX…

Les ahurissants fantasmes gouvernementaux sur une légitime lettre de soldats en retraite mais toujours ardemment patriotes.

Alors qu’il n’est plus guère de jours où un ou plusieurs crimes ne soient perpétrés par des islamo-jihâdistes ou par des voyous de tous les trafics ;

Alors que sans cesse, de jour et de nuit, dans un nombre toujours plus grand de villes et même de bourgades, des bandes de jeunes barbares s’adonnent à des « rodéos » et autres fantasias et tirs de mortiers à des fins de provocation, d’intimidation, de terrorisation des Français de tous âges et le plus souvent de modeste condition ;

Alors que notre système scolaire étatique n’est plus celui d’une réelle éducation et que celle-ci n’est d’ailleurs plus du tout nationale ;

Alors que l’Etat français toujours plus réduit à la réalité d’un « gros animal » administratif avec des institutions de police et de justice sans cesse plus insuffisantes, paralysées ou subverties, assure de moins en moins ses fonctions régaliennes fondamentales de protection des personnes et des biens ;

Alors que l’insécurité s’accroît ainsi partout, renvoyant notre pays à une réalité analogue, par delà les progrès techniques, à l’ensauvagement des temps barbares venus avec les grandes invasions ;

Alors que, terrible signe d’une désespérance galopante, l’effondrement de la natalité, encore accentué ces dernières années, marque toujours plus notre triste réalité démographique;

Alors que s’accélère, en de multiples territoires de notre pays, du sud au nord, de l’est à l’ouest, de Marseille à Lille, de Grenoble à Nantes, l’expansion conquérante et non séparatiste de « l’oumma » islamique, et que, dans tous les pays d’islam, les populations encore chrétiennes ou juives ne vont avoir selon l’expression de Bat Ye-or que le choix entre l’extermination du jihad ou la réduction en dhimmitude  et que les athées n’auront que celui de la conversion ou de la mort ;

Alors que les forces de l’ordre sont en France de plus en plus ciblées par l’islamo-terrorisme et que l’armée française doit, dans les immensités africaines, affronter, au prix de grands sacrifices et d’héroïsme, les guérillas jihâdistes ;

Alors que se continue méthodiquement, sur tous les plans, le « génocide français » spirituel, intellectuel et moral, et par substitution de populations; tel que défini par le grand magistrat juif polonais Rafaël Lemkin (ayant travaillé d’abord sur le génocide des Arméniens et des Assyro-Chaldéens et autres chrétiens, planifié par les dirigeants Jeunes-Turc, puis sur le génocide des Juifs par les nazis) ;

Hé bien, ce qui a motivé l’indignation sans pareille de nos gouvernants, c’est une lettre de soldats français à la retraite manifestant leur angoisse sur les périls qui menacent notre nation !

L’utilisation désinformatrice macronienne est époustouflante.

On peut certes ne pas en apprécier inconditionnellement la forme un peu solennelle mais c’est une lettre de soldats, émouvante parce que, quoique à la retraite, toujours prêts à donner leur vie… pour la survie de notre patrie plus que menacée, déjà si déchiquetée. Un gouvernement tout simplement patriote devrait se réjouir d’une pareille promesse d’une volonté intacte de service, de dévouement, d’une « réserve » au plein sens du mot.

Il faut être bien cinglé pour oser proférer comme l’inénarrable Jean Castex, que cette lettre a été écrite un 21 avril, pour commémorer la tentative de Putsch à Alger, menée par quatre généraux angoissés devant l’immense tragédie prévisible qui allait s’abattre sur nos compatriotes français d’Algérie de toutes confessions.

Pitoyable Castex n’ayant même pas vérifié que ce texte avait été rédigé bien avant le 21 avril !

Ou bien alors, malhonnête Castex sachant cela mais se livrant à un misérable artifice de désinformation.

Quoiqu’il en soit, on ne perdra pas plus de temps aujourd’hui à nous indigner des propos débiles de ce personnage, idiot utile de la macronocratie avec ses manières de croquemitaine de vieil instit laïcard et solennel.

Le pire, c’est bien évidemment son patron Macron. Celui-là se complaît dans les postures, il se voudrait Bonaparte, Napoléon, de Gaulle…

Alors ne serait-il pas très plausible que ce serait lui qui aurait ordonné à son Castex de faire frémir les Français en leur racontant la grosse vanne du « poupoutch » ?

Les Français sont des « veaux » disait de Gaulle. Faute de pouvoir l’imiter par ailleurs, c’est dans cette conviction que Macron peut le rejoindre !

Diable qu’il aimerait que l’histoire (celle-là à construire !) retienne de lui qu’il faut un très très grand homme triomphant, tel un moderne de Gaulle, d’une terrible tentative de coup d’Etat, de révolution, de prononciamento, déclenchée par des officiers à la retraite et sans troupes mais sans doute dotés d’un incomparable génie subversif.

Cette farce castéto-macronarde nous fait souvenir de l’adage latin : « Jupiter dementat quos vult perdere » (Jupiter rend fou ceux qu’il veut perdre !).

Mais de multiples signes nous avertissent que si Jupiter-Macron a bien rendu fous ceux qui croient encore en lui, le plus tristement fou, c’est tout de même lui !

Puisse la Providence mettre bientôt un terme à son pouvoir funeste !

Alors qu’il n’est plus guère de jours où un ou plusieurs crimes ne soient perpétrés par des islamo-jihâdistes ou par des voyous de tous les trafics;

Alors que sans cesse, de jour et de nuit, dans un nombre toujours plus grand de villes et même de bourgades, des bandes de jeunes barbares s’adonnent à des « rodéos » et autres fantasias et tirs de mortiers à des fins de provocation, d’intimidation, de terrorisation des Français de tous âges et le plus souvent de modeste condition ;

Alors que notre système scolaire étatique n’est plus celui d’une réelle éducation et que celle-ci n’est d’ailleurs plus du tout nationale ;

Alors que l’Etat français toujours plus réduit à la réalité d’un « gros animal » administratif avec des institutions de police et de justice sans cesse plus insuffisantes, paralysées ou subverties, assure de moins en moins ses fonctions régaliennes fondamentales de protection des personnes et des biens ;

Alors que l’insécurité s’accroît ainsi partout, renvoyant notre pays à une réalité analogue, par delà les progrès techniques, à l’ensauvagement des temps barbares venus avec les grandes invasions ;

Alors que, terrible signe d’une désespérance galopante, l’effondrement de la natalité, encore accentué ces dernières années, marque toujours plus notre triste réalité démographique ;

Alors que s’accélère, en de multiples territoires de notre pays, du sud au nord, de l’est à l’ouest, de Marseille à Lille, de Grenoble à Nantes, l’expansion conquérante et non séparatiste de « l’oumma » islamique, et que, dans tous les pays d’islam, les populations encore chrétiennes ou juives ne vont avoir selon l’expression de Bat Ye-or que le choix entre l’extermination du jihad ou la réduction en dhimmitude  et que les athées n’auront que celui de la conversion ou de la mort ;

Alors que les forces de l’ordre sont en France de plus en plus ciblées par l’islamo-terrorisme et que l’armée française doit, dans les immensités africaines, affronter, au prix de grands sacrifices et d’héroïsme, les guérillas jihâdistes ;

Alors que  se continue méthodiquement, sur tous les plans, le « génocide français » spirituel, intellectuel et moral, et par substitution de populations; tel que défini par le grand magistrat juif polonais Rafaël Lemkin (ayant travaillé d’abord sur le génocide des Arméniens et des Assyro-Chaldéens et autres chrétiens, planifié par les dirigeants Jeunes-Turc, puis sur le génocide des Juifs par les nazis) ;

Hé bien, ce qui a motivé l’indignation sans pareille de nos gouvernants, c’est une lettre de soldats français à la retraite manifestant leur angoisse sur les périls qui menacent notre nation !

L’utilisation désinformatrice macronienne est époustouflante.

On peut certes ne pas en apprécier inconditionnellement la forme un peu solennelle mais c’est une lettre de soldats, émouvante parce que, quoique à la retraite, toujours prêts à donner leur vie… pour la survie de notre patrie plus que menacée, déjà si déchiquetée. Un gouvernement tout simplement patriote devrait se réjouir d’une pareille promesse d’une volonté intacte de service, de dévouement, d’une « réserve » au plein sens du mot.

Il faut être bien cinglé pour oser proférer comme l’inénarrable Jean Castex, que cette lettre a été écrite un 21 avril, pour commémorer la tentative de Putsch à Alger, menée par quatre généraux angoissés devant l’immense tragédie prévisible qui allait s’abattre sur nos compatriotes français d’Algérie de toutes confessions.

Pitoyable Castex n’ayant même pas vérifié que ce texte avait été rédigé bien avant le 21 avril !

Ou bien alors, malhonnête Castex sachant cela mais se livrant à un misérable artifice de désinformation.

Quoiqu’il en soit, on ne perdra pas plus de temps aujourd’hui à nous indigner des propos débiles de ce personnage, idiot utile de la macronocratie avec ses manières de croquemitaine de vieil instit laïcard et solennel.

Le pire, c’est bien évidemment son patron Macron. Celui-là se complaît dans les postures, il se voudrait Bonaparte, Napoléon, de Gaulle…

Alors ne serait-il pas très plausible que ce serait lui qui aurait ordonné à son Castex de faire frémir les Français en leur racontant la grosse vanne du « poupoutch » ?

Les Français sont des « veaux » disait de Gaulle. Faute de pouvoir l’imiter par ailleurs, c’est dans cette conviction que Macron peut le rejoindre !

Diable qu’il aimerait que l’histoire (celle-là à construire !) retienne de lui qu’il fût un très très grand homme triomphant, tel un moderne de Gaulle, d’une terrible tentative de coup d’Etat, de révolution, de prononciamento, déclenchée par des officiers à la retraite et sans troupes mais sans doute dotés d’un incomparable génie subversif.

Cette farce castéto-macronarde nous fait souvenir de l’adage latin : « Jupiter dementat quos vult perdere » (Jupiter rend fou ceux qu’il veut perdre !).

Mais de multiples signes nous avertissent que si Jupiter-Macron a bien rendu fous ceux qui croient encore en lui, le plus tristement fou, c’est tout de même lui !

Puisse la Providence mettre bientôt un terme à son pouvoir funeste !

Bernard Antony

IL FAUT SORTIR DE CETTE EUROPE-LÀ !

https://www.lagrif.fr/

Publié dans L'AGRIF

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article