PRIÈRE POUR CEUX QUI DOUTENT

Publié le par Abbé Alain-René ARBEZ

PRIÈRE POUR CEUX QUI DOUTENT

Dieu qui aimes tous les êtres humains sans exception, nous te prions pour ceux et celles qui ne croient pas ou qui hésitent à croire en toi.

Merci d’avoir voulu l’homme capable de choisir librement ce qu’il estime important, merci de lui permettre de cheminer à son rythme, en respectant les étapes de sa vie.

Car tu n’es pas un Dieu qui s’impose par effraction dans nos âmes, mais après avoir parlé à nos prédécesseurs dans la foi, ta Parole est un murmure en nos cœurs, et tu te laisses rencontrer dans l’expérience de la vie, à travers des circonstances et des événements multiples.

Tu es le Dieu Unique, mais les approches personnelles de ta présence sont nombreuses. En toi s’enracine notre vérité, mais nos chemins ne sont pas tracés d’avance, il revient à chacun(e) de chercher et de trouver sa voie.

Tu apprécies particulièrement ceux et celles qui, sans connaître ton message d’amour, luttent pour le respect des autres et s’engagent au service de nobles causes, car partager l’eau vive sans en connaître la source est déjà un pas vers toi.

Nombreux sont ceux et celles qui aiment ce que faisait Jésus, qui rejoignent son attitude face à la vie, sa compassion et son amour de chacun, et cela sans même qu’ils aient eu connaissance de sa personne.

Dieu présent dans notre histoire, ce n’est pas toi qui nous envoies les épreuves de nos existences, mais tu te tiens fidèlement à nos côtés pour nous donner la force de les surmonter. Tu es invisible mais présent par l’Esprit vivant de Jésus, Fils d’Israel, guide pour chacun vers ton royaume de justice, de paix, de partage fraternel, de sérénité.

Dieu qui peux nous engendrer à une vie plus forte que la mort, mets des signes sur le chemin de ceux et celles qui sont empêchés de croire en ta Parole, afin qu’ils découvrent à la fois la beauté de ton mystère et la grandeur de leur vocation humaine. Qu’un Souffle les saisisse et les libère de leurs réticences.

Mets sur leur chemin des témoins proches et humbles qui seront pour eux un encouragement, une parole, un appel, un appui.

Que les communautés qui se réclament de toi et des Saintes Ecritures ne soient jamais des obstacles à la lumière que tant d’hommes et de femmes recherchent à travers leurs parcours parsemés de convictions et de doutes.

Toi le Dieu d’Israel, le Dieu des assoiffés de vérité, toi l’inspirateur des artisans d’un monde plus humain, fais comprendre à ceux et celles qui rejettent ton nom que tu n’es pas celui qu’ils nient. Montre-leur que tu n’es pas responsable des caricatures que les obscurités de l’histoire, ou l’incompréhension des textes sacrés, leur ont fait confondre avec ton visage.

Toi le Tout Autre, invisible et proche de nous à travers les générations, sois l’étincelle lumineuse ou le clin d’œil providentiel qui les remettront en route vers toi et donc vers le meilleur d’eux-mêmes.

Ouvre en leur cœur les portes d’un avenir pleinement accompli.

QUAND LES FEUILLES D’AUTOMNE S’ENVOLENT© Abbé Alain-René ARBEZ, 

avec l’aimable autorisation de Dreuz.info. 

Prêtre catholique, commission judéo-catholique de la  conférence des évêques Suisses et de la Fédération Suisse  des communautés Israélites.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article