DONALD TRUMP À LA CEPAC (21) : ACHARNEMENT, CHANTAGE ET PERSÉCUTION

Publié le par Jean-Patrick GRUMBERG

DONALD TRUMP À LA CEPAC (21) : ACHARNEMENT, CHANTAGE ET PERSÉCUTION

ACHARNEMENT, CHANTAGE ET PERSÉCUTION

« Oui, Bill Barr », ont-ils crié, « nous allons vous mettre en accusation. On va vous mettre en accusation. » Ça change les gens.

Et pourquoi pas Brett Kavanaugh ?

Ils ont dit : « Nous allons le destituer à cause de femmes qui ont admis que rien ne s’était passé ». Ça change les gens.

Elle n’était même pas dans le pays, l’une d’entre elles. Ce n’était qu’une arnaque inventée. Elles devraient être poursuivies. Et elles ne l’ont pas été. Mais avec Brett Kavanaugh, ils crient, « Nous allons le mettre en accusation ». Et vous savez quoi ? Comment va-t-il s’en sortir ? En votant pour les démocrates. C’est donc une chose très triste. Et il a traversé ce qu’aucune autre personne n’a jamais traversé. Son audition était la plus vicieuse, la plus horrible de l’histoire de notre pays. Je ne pense pas qu’il y ait jamais eu quelque chose de pire que ça.

Dans la ville et l’État de New York, des démocrates d’extrême gauche se sont présentés aux élections en promettant de me poursuivre en justice, moi, ma famille et mon entreprise, sans rien savoir de moi. Je n’ai jamais entendu parler de ces gens. Ils ne savaient rien de moi. On va l’avoir, la poursuite en justice.

– « Nous allons l’avoir. Nous allons avoir Trump. » Et elle a gagné sur la base de « On va l’avoir ».

– « Qu’est-ce qu’il a fait ? »

– « Je ne sais pas, mais on va trouver quelque chose. »

Ils sont à la recherche d’un crime. Pour eux, peu importe que des lois aient été violées. Le crime, c’est de s’opposer au parti démocrate, à la gauche radicale. C’est un comportement sans loi, tyrannique. C’est une persécution politique. Quelque chose tout droit sorti des pays communistes. Les quelques pays qui restent. Et pourtant, ça se passe ici en Amérique aux mains des démocrates de la gauche radicale. Et les Républicains, encore une fois, ne semblent pas comprendre, au plus haut niveau, ce qui se passe. Peut-être qu’ils vont devoir changer de méthode de travail.

(Suite demain)

LIBERTÉ D’EXPRESSION : LA FRANCE DERRIÈRE LA RUSSIE…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un grand MERCI à Jean-Patrick Grumberg 

pour la traduction, l'adaptation et les commentaires

Avec l’aimable autorisation de Dreuz.info

Publié dans Jean-Patrick GRUMBERG

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article