CHAPE DE PLOMB

Publié le par Daniel JUBERT

CHAPE DE PLOMB

Le brutal retrait des Américains a provoqué l’effondrement de l’armée Afghane et l’avancée inexorable des Talibans qui ont pris Kaboul. Les scènes de panique d’une population affolée qui voulait fuir l’enfer islamique ont marqué l’opinion internationale. La France, qui a pris sa part dans cette « pas drôle de guerre » a déployé, au plus fort du conflit 4000 soldats et compté 89 morts et 700 blessés. Reste, comme l’a rappelé fermement Joe Biden , qu’on ne peut pas aider un pays qui ne veut pas l’être. En d’autres termes, l’Afghanistan s’est révélé comme un piège à c… pour les pays qui ont voulu s’y intéresser de trop près.

Le piège aujourd’hui est pour une bonne partie (évoluée?) de la population de Kaboul. Tous ceux qui ont travaillé pour les occidentaux qu’ils soient chauffeurs, interprètes, cuisiniers, secrétaires… sont menacés malgré les promesses des Talibans que personne ne croit.

Aujourd’hui, une véritable chape de plomb s’installe sur l’Afghanistan. Une régression pour beaucoup de ceux qui s’imaginaient pouvoir vivre libres et travailler normalement dans leur pays. Les femmes sont les premières visées même si les Talibans disent que les « fillettes pourront aller à l’école jusqu’à 12 ans » . D’abord on se demande pourquoi 12 ans ? Et ensuite on sait, au vu de ce qui se passe dans les villes déjà conquises qu’il s’agit d’une fausse promesse.

C’est le moyen âge qui en plein début du 21ème siècle vient de s’abattre sur tout un pays. On a déjà vu les Talibans à l’œuvre il y a dix ans , on sait de quoi ils sont capables, on sait que la moitié d’entre eux sont analphabètes, qu’ils vivent dans une obscurité intellectuelle terrifiante comme on vivait il y a mille ans dans leurs montagnes. Cette régression de la civilisation doit nous interroger. Même si ce pays s’isole, car le soutien de la Chine signifie l’isolement, pouvons nous imaginer le sort des femmes dans un tel contexte ?

Le message d’Emmanuel Macron était un message d’impuissance et de crainte de flux migratoires incontrôlés. Bien sûr la priorité était de rapatrier nos ressortissants et ceux qui ont travaillé pour l’armée et la diplomatie française, mais pour les autres, pour tous les autres qui veulent fuir cet enfer nous n’avons pas vraiment de solution même si on ne doit jamais oublier que la France s’honore de respecter le droit d’asile pour ceux qui risquent d’être persécutés dans leur pays. Ces dernières semaines les pays européens dont le notre ont refusé des visas aux Afghans qui avaient déjà fui leur pays. Autant nous devons être inflexibles sur l’immigration dite économique, autant nous devons promouvoir ce droit d’asile même si certains en abusent parfois, mais là, c’est au gouvernent de trier...

TOUS FAVORABLES ?

 

 

 

 

Daniel JUBERT, 

Conseiller Départemental de L'Eure 

Canton de Louviers 

 

https://www.facebook.com/Avec.Anne.Terlez.et.Daniel.Jubert

Publié dans Daniel JUBERT

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article