BLAST FAIT CONDAMNER BHL

Publié le par Observatoire Du Journalisme

BLAST FAIT CONDAMNER BHL

L’Observatoire Du Journalisme avait présenté Blast le nouveau média de Denis Robert en mai 2021. Le média était menacé de mort financière par une plainte en justice de BHL. Ce dernier a perdu son procès et est condamné aux dépens.

Une enquête sur le Qatar et une plainte pour diffamation

Blast aurait bénéficié des informations d’un intermédiaire hostile à l’émirat et à sa politique actuelle, qui aurait fourni des photos de documents demandant au directeur du Trésor qatari en 2011 d’établir des chèques ou des virements en faveur de personnalités françaises et étrangères. Dont celui que Denis Robert appelle le « pigiste de luxe qui refourgue sa quincaillerie », BHL lui-même.

Denis Robert n’affirme pas que ces virements aient été effectués ou les chèques encaissés. Il demande simplement pourquoi l’émir (mon père il est émir, disait Abdallah dans Tintin au pays de l’or noir) aurait souhaité faire des « cadeaux ».

BHL avait porté https://www.ojim.fr/bhl-veut-tuer-blast-le-nouveau-media-de-denis-robert/  plainte devant la 17ème chambre réclamant cent mille euros de dommages pour atteinte à son honneur et la suppression de l’article avec 3000€ d’amende par jour de retard. En cas de victoire judiciaire, une mise à mort du nouveau média.

BHL condamné

Les plaidoiries ont eu lieu au mois de juin, BHL ne s’est pas présenté à l’audience et était représenté par son avocat Maître Alain Jacubowicz, ancien président de la LICRA. Le jugement est tombé en septembre 2021, l’enquête a été reconnue de bonne foi, BHL a été débouté de sa plainte et condamné à rembourser une partie des frais engagés par Blast à hauteur de 3.000 €.

Comme le remarque Denis Robert dans une mise en ligne récente :

« Au sujet de la profession, bien peu de confrères nous ont adressé sur le moment leur soutien. Et ça témoigne d’un inquiétant manque de lucidité sur ce qui se joue dans une attaque de cette nature pour l’ensemble du métier, celui d’informer — puisqu’informer n’est pas, parait-il, un délit ».

Qui s’étonnera du silence des médias de grand chemin dans un tel conflit ?

ENCADRE

Voir également notre article sur Denis Robert et son livre sur Blackrock https://www.ojim.fr/denis-robert-du-media-a-blast-en-passant-par-blackrock/

QUI SONT LES ‘‘DÉCODEURS’’ ? ENTRE GAFAM, ARGENT ET INFLUENCE. PREMIÈRE PARTIE
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article