CINQ SEMAINES EN JASON D’ATHÈNES À TOULON (5)

Publié le par Gildas Le Breton

CINQ SEMAINES EN JASON D’ATHÈNES À TOULON (5)

Vendredi 16/07/21 J5

Traversée Poros-Hydra, assez de vent pour dérouler le génois. Pas de place dans le tout petit port d’Hydra (le yacht sur la photo est plus gros que la passe d’entrée), nous allons mouiller dans l'anse de Mandriki, l'ancre au milieu de l'anse et deux amarres à terre pour stabiliser…

La manœuvre n'est pas aisée surtout par vent de travers. Pour ce genre de mouillage, il faudrait :

- des amarres flottantes et d’une couleur vive visible la nuit,

- des gaines en tissu (élingues doubles recyclées par exemple) pour éviter le frottement des amarres sur les rochers.

Nous découvrons, nous avons à apprendre… Mouillés ainsi nous n’évitons pas en fonction du vent et nous prenons par le travers les fortes risées descendant de la montagne et nous faisant rouler…

Visite du village d'Hydra, qui fut un St Tropez au début des années 50. Il reste les touristes, les galeries d'art. Pas de voiture dans les ruelles étroites et pavées, des ânes et des transpalettes. Tous les déplacements vers ou depuis les autres villages de l’île se font par mer ou à pied évidemment. Alors des ânes placides portent les bagages et les jeunes touristes vers leur location en ville.

Pas d'eau, tout l'avitaillement arrive par bateau. Des manutentionnaires tirent, dans le soleil, les transpalettes électriques sur les rues pavées, il faut choisir sa trajectoire, maintenir la palette mal équilibrée qui frotte sur tous les défauts du chemin. Travail malaisé au milieu des touristes déambulant.

Le petit monastère sur le port mérite la visite. Nous n’avons pas visité le musée. Ni celui d’histoire d’ailleurs. Tous les terrains autour des maisons sont enclos de murets, il y a de vastes espaces et par endroit une zone délimitée par un muret qu’il y ait une maison ou pas sur ce terrain.

La vie se regroupe sur le quai entourant le bassin du port, nous prenons un café frappé dans un des bars. Ce café frappé nous le retrouverons tout le long de notre séjour en Grèce, beaucoup de Grecs se promènent avec leur gobelet de café frappé. Je le trouve trop long, je préfère le café serré italien.

Muriel préfère Poros, je passerai bien ici un peu plus longtemps, 2 ou 3 jours. Le temps de monter visiter le monastère qui surplombe la ville, le temps de prendre son temps…

(A suivre).

sport voiliers vacances etoileb-002    Gildas Le Breton

Publié dans GILDAS LE BRETON

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article