UN ÉTOURDI INCURABLE... (13) : LE RÉVEIL

Publié le par Jean-Patrick GRUMBERG

UN ÉTOURDI INCURABLE... (13) : LE RÉVEIL

LE RÉVEIL

En se couchant, comme elle travaille sur un dossier compliqué qui va l’emmener jusqu’à tard dans la nuit, ma femme me demande de la réveiller le lendemain « vers 8h30 – pas plus tard que 9h ! ».

Le lendemain matin, je me réveille vers 6h45, je me tourne vers ma femme, je l’embrasse et la réveille tout doucement. Elle ouvre un œil, me demande l’heure et me dit à moitié endormie : « je t’ai dit vers 8h30-9h ! »

Je m’excuse, me lève, et je me prépare un expresso. Il est 7h00.

Je retourne dans la chambre, je m’approche de ma femme et je lui dis : « chérie, réveille-toi c’est l’heure ! »

Elle ouvre un œil et me dit : « eight-thirty, nine!!! I told you eight-thirty, nine!!! » (8h30-9h !!!! Je t’ai dit 8h30-9h !).

J’ai oublié qu’il y a un quart d’heure, elle m’a demandé de la laisser dormir.

UN ÉTOURDI INCURABLE... (2)  : LE COCKTAIL

© Jean-Patrick GRUMBERG 

avec l’aimable autorisation de Dreuz.info

Jean Patrick Grumberg est journaliste.

Dans les années 70, il a travaillé sous la direction de Georges Wolinski à Charlie mensuel, puis a été chef d'entreprise, lobbyiste.

Il est contributeur au site de Pamela Geller, Dreuz.info, et d'autres médias anglophones et francophones comme Cnews.

Publié dans Jean-Patrick GRUMBERG

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article