ZEMMOUR, LE « PÈRE COURAGE »

Publié le par Patrick ROBERT

ZEMMOUR, LE « PÈRE COURAGE »

Que l’on soit ou non d’accord avec lui, un point est incontestable, c’est l’admirable courage dont cet homme fait preuve.

Un homme seul face à un déferlement de haine, d’insultes, de mépris. Le « pompon » a été atteint par l’étrange Anne Hidalgo qui l’a qualifié de « guignol » lors d’une crise d’hystérie cette semaine.

Des guignols comme Zemmour, personnellement, j’en redemande.

Des hystériques à l’incompétence crasse comme cette concierge totalement inconséquente qui a réussi à transformer en cloaque la plus belle capitale du monde, on s’en passerait volontiers et on se demande même comment de telles créatures politiques peuvent exister !

Ses détracteurs de tous bords n’ont-ils donc rien d’autre à dire, à proposer que de « descendre » systématiquement Zemmour ?

De quoi donc ont-ils peur ?

Des Français tout simplement, car Zemmour est le seul à parler de la France, cette France que celui que Michel Onfray appelle « le petit garçon » est en train de finir d’achever définitivement.

Zemmour a « une certaine idée de la France » pour reprendre une phrase célèbre et lui, au moins, ne dévie pas d’un pouce et « met sur la table » le seul et vrai problème de fond : Que veut-on faire de la France ?

Tout le reste (le programme du candidat) dépend évidemment de cette question que ses opposants se gardent bien d’aborder !

Ses détracteurs ne sont intéressés que par une seule chose : Le pouvoir (Macron en est une illustration évidente tout comme la cohorte de prétendants tous plus nuls les uns que les autres, voir le cas extrême de Michel Barnier).

Zemmour ne s’intéresse qu’à une seule chose : La France, son pays, mon pays, notre pays

Personnellement, je pense qu’il tarde à se déclarer parce qu’il peine à recueillir les fameuses 500 signatures requises.

Les élus locaux doivent, à l’évidence, faire l’objet de terribles pressions de la part de « l’establishment » pour les dissuader de soutenir Zemmour. Le cas s’était déjà produit avec Marine Le Pen.

En tout cas, je pense que le phénomène Zemmour marquera à jamais la vie politique de la France.

A l’heure où la guerre civile fait rage, à l’heure où l’Etat n’existe plus puisque le mot « autorité » ne signifie plus rien, saluons, quoi qu’il advienne, le courage de Zemmour.

Et espérons qu’il pourra aller jusqu’au bout, sait-on jamais, si le peuple de France se réveille !

EDOUARD PHILIPPE MENACE MÊME SON PORT D’ATTACHE !

 

 

Patrick ROBERT 

Chef d'entreprise 

Publié dans Patrick ROBERT

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article