À VAL DE REUIL, DES TESTS SALIVAIRES GRATUITS ET OUVERTS À TOUS LES ENFANTS

Publié le par VILLE DE VAL DE REUIL

À VAL DE REUIL, DES TESTS SALIVAIRES GRATUITS ET OUVERTS À TOUS LES ENFANTS

Simples, rapides, indolores… La Ville de Val-de-Reuil lance une opération de tests salivaires gratuits pendant deux semaines à la Médiathèque ! Tous les enfants âgés de 3 à 11 ans peuvent venir se faire tester avec les parents dès la sortie de l’école !

L’augmentation des cas de COVID-19 dans les 7 écoles de la Ville et le changement du protocole sanitaire dans le milieu scolaire, contraignent les parents à réaliser des autotests à J+2 et J+4 s’ils sont cas-contact, la municipalité a pris les devants.

En complément des journées “tests gratuits” réalisées à la MJA les deux semaines précédentes, la Ville de Val-de-Reuil ouvre un centre de dépistage à destination des plus jeunes. Depuis hier et jusqu’au 28 janvier, de 16h à 18h, tous les enfants âgés de 3 à 11 ans peuvent se faire dépister avec des tests salivaires.

Les prélèvements sont ensuite analysés au laboratoire Bio-Eure-Seine, les résultats sont quant à eux disponibles dans les heures suivant le test. “Nous voulions venir en aide, devant le désarroi des écoles et l’inquiétude des parents. Les résultats sont disponibles dans les 24h suivant le test. Pour toutes les personnes qui viennent entre 16 et 18h, ils pourront avoir la réponse avant 15h le lendemain”, signale Sonia Rossignol, directrice du CCAS (Centre communal d’action sociale) de la Ville nouvelle.

15 jours d’opération qui permettront à tous les parents de dépister leur enfant.

Centre de dépistage éphémère

du 17 au 28 janvier

Tests salivaires pour les enfants de 3 à 11 ans.

Ouvert du lundi au vendredi

de 16h à 18h

À la Médiathèque Le Corbusier,

Place aux Jeunes.

Gratuit.

Sans ordonnance, sans rendez-vous,

Simple présentation d’une carte d’identité

et carte vitale.

37 VÉLOS ÉLECTRIQUES EN LIBRE-SERVICE POUR LES ROLIVALOIS

Publié dans VAL DE REUIL

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article