KAZAKHSTAN : LA MAIN DES AMÉRICAINS ?

Publié le par Boris Guennadevitch Karpov

KAZAKHSTAN : LA MAIN DES AMÉRICAINS ?

Je me doute bien que la situation au Kazakhstan ne remue pas les foules en France, et pourtant ce qu’il s’y passe revêt une importance capitale. Si on ne connait pas encore tous les tenants et aboutissants, voila ce que l’on sait déjà.

Pour résumer donc, des émeutes qui ont débuté il y a 3 jours, sont allées en empirant au point que des bandes armées ont pris possession de l’aéroport et des administrations et ont semé la terreur dans les villes : Snipers tirant aveuglément sur les véhicules, etc. Le gouvernement a immédiatement démissionné, et le président a appelé ses voisins à l’aide. La Russie, l’Arménie, le Kirgiztan ont envoyé des « soldats de la paix » qui sont arrivés sur place. Le président a de son côté ordonné à l’armée, déployée dans le pays, de « tirer pour tuer » sur les personnes armées.

Alors que s’est-il passé ? Ce qui est certain, c’est qu’à l’origine, les émeutes ont démarré suite au doublement du prix du gaz. Ceci, ajouté au très fable niveau de vie et au ras-le-bol concernant les restrictions imposées (covid), a fait sauter le couvercle. Emeutes peu violentes comme il s’en produit régulièrement, à priori rien de bien particulier dans ce pays.

C’est alors qu’on a vu arriver des groupes puissamment armés, parfaitement organisés, qui ont attaqué les forces de police en n’hésitant pas à tirer, ont pris d’assaut les bâtiments officiels et l’aéroport. Une partie des forces de l’ordre s’est ralliée à ces groupes, et pendant 24 heures le pays était complètement entre leurs mains. Le gouvernement et les oligarques ont bien sûr fui comme des rats, en Europe et au Moyen Orient…

Le président Kassym-Jomart Tokaïev ne s’est pas enfui, il a déployé l’armée en leur donnant carte blanche. Résultat, la plupart des bandes armées ont été liquidées.

Alors qui sont ces bandes armées très organisées militairement et très bien armées ? D’abord, des musulmans. On a d’ailleurs retrouvé 3 policiers décapités, ce qui signe le crime. Il est notoire que dans les anciennes républiques soviétiques musulmanes, des groupes extrémistes se terrent, rêvant d’y établir un régime islamique dur. Ils ont donc sans doute voulu prendre le train en marche au Kazakhstan.

Mais les services de renseignement Russes, très bien implantés, ont détecté des signes d’activité inhabituelle des Américains dans le pays dès le début des émeutes spontanées. Intensification très importante des communications depuis l’ambassade américaine, agitation des « diplomates » américains dans le pays, ainsi que d’autres choses que je ne peux pas développer. Une synthèse remise au Kremlin présente l’hypothèse que les Américains, voyant les émeutes réellement spontanées démarrer, ont décidé de mettre le feu au poudre dans le but de créer un nouveau problème pour la Russie, ce qui permettrait éventuellement à l’Ukraine d’attaquer les républiques autonomes du Donbass voire la Crimée…

Et à l’État Major Russe, ceci est considéré très sérieusement...

Il faut noter que le Kazakhstan est un pays très riche en pétrole et minerais, qui a une grande frontière avec la Russie. Il faut noter également que le Kassym-Jomart Tokaïev, le président actuel, peut-être qualifié d’ « anti-Russe » et laisse se développer un sentiment russophobe dans le pays depuis plusieurs mois. Les Etats-Unis, en poussant des groupes terroristes à l’action, auraient donc créé un véritable problème pour la Russie: Faut-il aider un pays « anti-Russe »?

Il est à craindre par ailleurs que la présence de forces Russes actuellement au Kazakhstan agrandisse encore ce sentiment « anti-Russe », car les citoyens ne sont bien entendu pas au courant de la situation, pour eux les émeutes sont justifiées par leur situation économique. Très peu sont conscients que les bandes armées ne sont pas de simples citoyens excédés mais des groupes de terroristes musulmans. Ils considèreront donc les forces Russes comme des « occupants ».

Alors que fera la Russie ?

Une solution bien sûr serait de se retirer dès la situation insurrectionnelle supprimée et de laisser les Kazakhs se débrouiller entre eux. Mais une autre hypothèse serait de profiter de la situation pour que le président « anti-russe » soit fichu dehors par les citoyens, pour ensuite pousser une personnalité « pro-russe » dans des élections à la présidence.

Ceci bien sûr ne ferait pas le jeu des Américains qui ont activé leurs pions, dont un ancien banquier ayant fui le pays avec plusieurs milliards de dollards volés aux Kazakhs. Banquier réfugié d’ailleurs, comme c’est bizarre, en France. Celui-ci a déclaré « être prêt » à rentrer au Kazakhstan. Sans doute pour refaire le plein de milliards…

Quoiqu’il en soit une chose est certaine: Des groupes terroristes musulmans sont prêts à passer aux actes dès que l’occasion se présente. Aujourd’hui au Kazakhstan, mais il est certain qu’il y en a dans tous les pays de l’ex-URSS. Et en Russie également, où il ne se passe pas une semaine sans que le FSB ne démantèle des cellules « dormantes », une toute petite partie sans aucun doute.

Reste la question de l’Ukraine : Va-t’elle profiter de la situation en imaginant que la Russie, occupée au Kazakhstan, ne pourra pas réagir à des attaques contre le Donbass voire contre la Crimée ?

Ce serait la plus grande erreur de Zelensky, l’ancien clown devenu président.

Boris Guennadevitch Karpov 

https://boriskarpov.tvs24.ru 

KAZAKHSTAN : LA MAIN DES AMÉRICAINS ?
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article