LA HONGRIE COMPTE MAINTENIR SES IMPORTATIONS DE GAZ RUSSE

Publié le par FranceSoir

LA HONGRIE COMPTE MAINTENIR SES IMPORTATIONS DE GAZ RUSSE

La Hongrie ne compte pas suivre l’exemple des autres pays membres de l’Union européenne qui affichent leur volonté de s’émanciper des importations de gaz russe. Le 6 mars, Budapest, qui avait signé deux contrats avec Gazprom en septembre 2021, a annoncé que la Hongrie maintiendrait ses livraisons de gaz russe. 80% de sa consommation de gaz provient de Russie. Pour le ministre hongrois des Affaires étrangères Peter Szijjarto, interviewé par Veszpremi Naploban le 6 mars, préserver le partenariat entre la Hongrie et la Russie dans ce domaine est impératif.

« Les contrats de livraison de gaz avec les Russes ont toujours été honorés par les deux parties », a déclaré le ministre qui espère « que cela continuera ». « Dans le cas contraire, un énorme problème se posera », a-t-il estimé.

« Les importations en provenance de Russie représentent plus de 40% de l'approvisionnement en gaz naturel de l'Europe. Dans le cas de la Hongrie, les importations russes représentent plus de 80% du gaz consommé dans le pays », a rappelé le chef de la diplomatie hongroise. « Si la proposition de l'opposition de stopper les importations de gaz [russe] était mise en pratique, la Hongrie n'aurait plus de chauffage, plus d'industrie, plus d'emplois — et les entreprises feraient faillite », a-t-il averti.

« La poursuite de l'approvisionnement en gaz est dans notre intérêt », a soutenu Peter  Szijjarto, qui a fait valoir que celle-ci était « tout à fait conforme aux règles européennes, car Gazprom ne figure pas sur la liste des sanctions sous quelque forme que ce soit, et Gazprombank ne figure pas sur la liste des banques à déconnecter de SWIFT ».

En septembre dernier, la Hongrie a signé deux contrats à long terme avec Gazprom. Via des gazoducs passant par la Serbie et l'Autriche et contournant l'Ukraine, la Russie fournira à la Hongrie 4,5 milliards de mètres cubes de gaz au total. Cet accord est prévu pour durer 15 ans, mais il pourra être revu dans les 10 ans selon le début de sa mise en œuvre.

LA HONGRIE COMPTE MAINTENIR SES IMPORTATIONS DE GAZ RUSSE

Publié dans FranceSoir

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article