MENACE NUCLÉAIRE

Publié le par Daniel JUBERT

MENACE NUCLÉAIRE

Qui aurait pu imaginer, il y a quelques mois, qu’une véritable guerre éclaterait à nos portes ?

Qui aurait pu croire que le Dombass prendrait les allures des Sudettes en 1938 ?

Qui aurait pu imaginer que l’obscur officier du KGB deviendrait un nouvel Hitler réhabilitant la formule de Churchill disant qu’on ne peut pas négocier avec un tricheur ?

Soyons honnêtes, personne n’aurait sérieusement parié sur ce qu’il faut bien appeler un scénario catastrophe.

Tout d’un coup la menace nucléaire relativise les gaz à effet de serre, le mal-être animal où autres questions du même genre qui étaient il y a peu de temps au centre des préoccupations de certains…

Tout d’un coup également l’Europe est devenue importante aux yeux de ceux qui n’y voyaient qu’une institution technocratique, influencée par des fonctionnaires islamo-gauchistes…

Tout d’un coup enfin l’Allemagne qui ne voulait pas entendre parler d’opérations militaires se mobilise en cassant sa tirelire...

La guerre est à nos portes et ses conséquences sont épouvantables sur le plan humain avec ces civils, ces enfants tués pendant des cessez-le-feu ou des bombardements d’immeubles, d’écoles, avec ces populations sur les routes vers la Pologne ou tout autres pays pour mettre fin au cauchemar des explosions…

Pour nos pays , pour l’instant épargnés, les conséquences se font déjà sentir sur l’emballement des prix de l’énergie en attendant les répercussions du conflit sur le cours du blé ou d’autres matières premières qui vont doper l’inflation et provoquer une crise économique qui, entre parenthèses, attend le prochain président.

En fait la terre est toujours menacée par la folie des hommes. Menace militaire aujourd’hui, menace environnementale, menace sanitaire, bref, le plus souvent l’homme est un agent dangereux pour la planète.

Si ce conflit ukrainien, où la résistance d’un peuple force l’admiration, pouvait se terminer rapidement, il faudrait en tirer les leçons à commencer par une vraie réflexion sur la suppression des armes atomiques sur l’ensemble des continents. Faudrait-il attendre une catastrophe pour prendre cette décision de sauvegarde ?

Sommes nous inconscients au point d’accepter le dangereux statut quo dans lequel nous survivons ?

TOUS FAVORABLES ?

 

 

 

 

Daniel JUBERT  

Conseiller Départemental de L'Eure 

Canton de Louviers 

Publié dans Daniel JUBERT

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
"il faudrait en tirer les leçons" ??, ouais, ben faudrait déjà respecter les traités, et écouter tout le mon non ??? plutôt que jouer les va-t-en-guerre !!! comme traitresse !!! qui ne sait que hurler, car sans arguments !!!!
Répondre