BULLETIN DE PRESSE DE L’AMBASSADE DE LA FÉDÉRATION DE RUSSIE EN FRANCE

Publié le par Ambassade de la Fédération de Russie

BULLETIN DE PRESSE DE L’AMBASSADE DE LA FÉDÉRATION DE RUSSIE EN FRANCE

Sur les activités humanitaires

des forces armées russes en Ukraine

La partie russe prête une attention particulière à la situation humanitaire en Ukraine. Depuis le début de l’opération militaire spéciale, plus de 13.000 tonnes d’aide humanitaire, notamment des produits de première nécessité, des médicaments et de la nourriture, ont été livrées en Républiques populaires de Donetsk et de Lougansk, dans les régions de Kharkov, Zaporojié et Kherson.

Les forces armées russes ouvrent quotidiennement des couloirs humanitaires pour permettre aux civils de quitter les zones de danger. Depuis le début de l'opération, plus de 740.000 personnes, dont 140.000 enfants, sont parties vers la Russie. Un couloir maritime a été ouvert pour la sortie des navires étrangers bloqués dans les ports ukrainiens.

De son côté, Kiev refuse de donner aux civils la possibilité de s’évacuer en direction de la Russie, retient les navires et équipages étrangers. En ce moment, 76 navires de 18 pays sont retenus.

Le 13 avril le port maritime commercial de Marioupol a été complètement libéré des combattants du bataillon Azov. Tous les otages, y compris les étrangers, retenus par les extrémistes d’Azov sur les navires ont été également libérés.

Sur la situation autour des prisonniers

de guerre russes en Ukraine

La partie russe ne recourt pas à la violence ou à la pression psychologique à l’égard des militaires ukrainiens en captivité. Toutefois, de nouvelles preuves accablantes d'exécutions illégales et de sévices des combattants ukrainiens à l’encontre des militaires russes ont été révélées. La partie russe appelle le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) et d’autres organisations internationales à inciter Kiev à respecter le droit international humanitaire. Cependant, le régime de Kiev fait tout pour s'opposer à une mission humanitaire du CICR.

Il convient de noter que les combattants ukrainiens non seulement ne cachent pas leurs actes de torture des prisonniers de guerre russes, mais aussi diffusent avec fierté des vidéos de leurs atrocités sur Internet. Malheureusement, l’Occident préfère fermer les yeux sur ce genre de contenu en ligne.

Sur les crimes

commis par les néonazis ukrainiens

Selon le ministère russe de la Défense, les nationalistes ont bloqué plus de 450 civils, dont les femmes et les enfants, dans le monastère de l’Ascension de Saint Nicolas de Vassiliev à RPD et bombardent la route qui y mène. Il y a des morts et des blessés.

Les forces ukrainiennes créent des points de tir dans des écoles et des hôpitaux à Kramatorsk et Zaporojié. La formation de trois nouveaux régiments nationalistes s’achève à Kharkov. Ils seront chargés d’empêcher la sortie de la population de la ville ainsi que d’éliminer les militaires ukrainiens en cas de leur retrait. Ces trois régiments seront composés des prisonniers condamnés pour des crimes graves.

Les nationalistes ukrainiens retiennent en otage 6.253 étrangers en les utilisant comme « boucliers humains ».

Sur les négociations russo-ukrainiennes

Les négociations russo-ukrainiennes sur le règlement de la situation en Ukraine se poursuivent. Elles sont menées en visioconférence.

À l'ordre du jour figurent les questions du statut neutre, non aligné et non nucléaire de l'Ukraine, sa démilitarisation et sa dénazification, le rétablissement du statut de la langue russe, la reconnaissance des réalités territoriales, y compris l’appartenance de la Crimée à la Russie et l'indépendance de la RPD et de la RPL.

Malheureusement, les efforts de la délégation ukrainienne ne visent pas à parvenir à des accords, mais à faire traîner les négociations.

Les pays occidentaux pompant l’Ukraine d’armes sont également responsables du blocage du processus de paix ainsi que de nouvelles victimes des crimes de guerres commis par le régime de Kiev. Nous appelons les dirigeants occidentaux à cesser de favoriser la guerre en Ukraine jusqu’au dernier Ukrainien.

SUR LES SPÉCULATIONS AMÉRICAINES AU SUJET DES CYBERATTAQUES RUSSES

------------------

Le président-candidat Macron a décidé de rayer de la carte médiatique les sites en provenance de Russie afin de veiller à ce qu’il n’y ait qu’un son de cloche sur le conflit Russie/Ukraine.

Après la révolte des Gilets jaunes, des Membres du Corps Médical, des Agriculteurs, des Transporteurs…etc, etc… C’est une forfaiture de plus à ajouter au palmarès du président sortant.

La Petite Souris Normande remercie l’Ambassade de Russie de lui faire parvenir le point de vue de son Pays afin de permettre à nos nombreux lecteurs d’être doublement informés.

.Petite-Souris-Normande-2.jpg la Petite Souris Normande

Publié dans LA VOIX DES RUSSES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article