PRÉSIDENTIELLE : NOTRE COMPLICATION A CHOISIR !

Publié le par Denis Szalkowski

PRÉSIDENTIELLE : NOTRE COMPLICATION A CHOISIR !

Le 1er tour de la Présidentielle est dans 6 jours à peine et 37% des Français ne savent toujours pas ce qu’ils feront le 10 avril.

Je vois chez mes camarades sociaux-libéraux libéraux de gauche et sociaux-démocrates une réelle complication à se déterminer. Finalement, ils voteront Roussel au 1er tour. Les électeurs socialistes sont devenus des canards sans tête et ils choisiront Macron contre Le Pen au 2e, tout en continuant à taper sur le Président sortant au 1er.

Les dégâts politiques de ce discours et de cette attitude incohérents font que le PS disparaîtra ou se fondra dans LREM. Le processus est d’ailleurs très largement entamé. Je ne les accable pas. Bien au contraire.

Pour ma part, traditionnellement électeur écolo, j’ai choisi de voter pour Mélenchon. Quelqu’un que je déteste au plus haut point et dont je ne partage pas les orientations wokistes récentes, étant dans le genre laïcard pur jus ! J’ai également un sérieux problème quant à son projet de VIème République, même si je partage le diagnostic de la nécessité de la réforme institutionnelle.

Le positionnement des Verts sur la vaccination, le passe m’ont définitivement éloigné de ce que j’ai perçu comme une imposture. Comment mes camarades EELV peuvent-ils s’ériger contre les OGM et vouloir rendre obligatoire un vaccin à matériel génétique dont nous ne connaissons rien à long terme sur la santé humaine ? Mélenchon, pas si clair que ça sur la vaccination, l’a été sur le passe sanitaire, transformé en passe vaccinal par la suite.

Quand j’ai quitté le PS en 2008, j’ai hésité à rejoindre le Parti de Gauche. Il était alors composé d’anciens communistes et de membres de l’aile gauche du PS. Je n’avais pas vraiment apprécié le 1er co-voiturage, où j’ai dû subir la tabagie des militants. J’ai eu la sensation d’une imposture. Ces gens n’étaient pas crédibles. J’ai alors décidé de rejoindre mes camarades khmers verts pour coordonner le buzz vidéo auprès des militants lors de la campagne des élections européennes de 2009.

Si j’ai choisi de voter Mélenchon, c’est pour son positionnement sur une croissance respectant l’homme et la nature, sur l’Europe et sur la nécessaire sortie du nucléaire et des énergies fossiles.

Notre modèle économique néo-libéral est devenu fou. Nous ne pouvons plus continuer de consommer frénétiquement nos ressources, sans impact à terme sur notre propre survie.

Nous devons redonner au secteur non-marchand toute la place qu’il avait avant dans la société.

En prélevant dans les milliards amassés par quelques poignées d’oligarques occidentaux, russes et chinois, nous pourrions remettre la société en marche autour de l’énergie et la mobilité, de l’éducation et la culture, de la santé et l’alimentation…

C’est le sens du projet présenté par Jean-Luc Mélenchon et les Insoumis. C’est la raison qui m’amènera à voter pour lui le 10 avril à l’occasion du 1er tour de l’élection présidentielle.

LA SYMPHONIE DE 2022

Denis Szalkowski  

https://extime.fr/presidentielle-notre-complication-a-choisir/

Titulaire d'une maîtrise de sciences économiques, Denis Szalkowski a suivi une formation d'administrateur de base de données Oracle.

Formateur-consultant  : bases de données (MySQL, PostgreSQL, SQL Server, Oracle), Linux (CentOS, Red Hat, Fedora, ...), les infrastructures LAMP, le scripting (Bash, PowerShell, Php) et la sécurité informatique.

Denis Szalkowski est co-fondateur de l'association Saint Pierre Informatique.

Élu dans sa commune de Saint Eloi de Fourques depuis 2001, il en ait devenu maire - sans étiquette – en 2014 et réélu dès le 1er tour en 2020. 

Publié dans Denis SZALKOWSKI

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
déjà un projet de goulag dans votre commune, au coté des éoliennes ???
Répondre