SUR LA SITUATION AUTOUR DES PRISONNIERS DE GUERRE RUSSES EN UKRAINE

Publié le par Ambassade de la Fédération de Russie

SUR LA SITUATION AUTOUR DES PRISONNIERS DE GUERRE RUSSES EN UKRAINE

Les prisonniers de guerre ukrainiens sont traités par la Fédération de Russie en toute conformité aux normes du droit international. Pourtant, les prisonniers de guerre russes sont soumis à la torture, ainsi qu’aux violences et abus qui, dans leur inhumanité, reproduisent les actions des « effaceurs » de la Seconde Guerre mondiale. Tout cela est largement relayé sur Internet et dans les médias.

Ces violations flagrantes sont néanmoins ignorées par la communauté internationale, notamment l’ONU, l’OSCE et le CICR. Il convient de noter que le 1er avril de cette année, les autorités ukrainiennes avaient informé le Foreign Office qu’ils n’avaient pas l’intention de respecter les droits des prisonniers de guerre russes conformément à la Convention de Genève.

Pendant longtemps, l’Ukraine torpille l’échange des prisonniers au mépris des conditions préalablement convenues. Initialement prévu pour le 6 avril, l’échange des prisonniers a été saboté par la partie ukrainienne. La partie russe exige que les représentants du Comité international de la Croix-Rouge aient un accès immédiat aux militaires russes capturés afin de vérifier les conditions de leur détention et de procéder à un examen médical approfondi.

Sur les provocations chimiques

de la part du régime de Kiev

Le régime de Kiev continue de commettre des violences massives, notamment des actes de terreur à l'encontre des civils. Le 5 avril, avant de se retirer, les militaires ukrainiens ont fait exploser un réservoir de produits chimiques à l'usine Zaria de Roubejnoë (Roubijné), République populaire de Lougansk (RPL), dans laquelle sont encore stockées plus de 40.000 tonnes d'acides sulfurique, chlorhydrique, nitrique et d'ammoniac, dont l’explosion possible pourrait détruire toute vie dans un rayon de 30 km.

La partie russe dispose de données fiables portant sur les préparatifs d'autres provocations chimiques émanant des autorités de Kiev. L'un des scénarios envisagés est l'explosion, dans la région de Kharkov, de wagons-citernes contenant jusqu'à 800 tonnes de chlore. En cas d’une dépressurisation des citernes, prétendument due aux bombardements russes d'artillerie ou par l'aviation, la zone de concentration létale pourrait atteindre 5,4 km². La zone de concentration intolérable peut s’étendre à près de 8 km², la durée de contamination de la zone pouvant atteindre 8 jours. Il n’est guère surprenant que Washington ait déjà fourni à Kiev des équipements de protection chimique. Néanmoins, comme à l’accoutumée, la Russie a été préalablement accusée d'une possible provocation, sans la moindre preuve.

Sur la situation humanitaire en Ukraine

La situation humanitaire en Ukraine demeure complexe en raison des actes que commet le régime ukrainien. Kiev refuse toujours les couloirs humanitaires vers la Fédération de Russie malgré plus de 2,7 millions de civils l’ayant demandé.

Depuis le début de l’opération militaire, plus de 620 000 personnes, dont plus de 122 000 enfants, ont été évacués vers la Russie. Ces chiffres comprennent plus de 9200 civils étrangers en provenance de 45 pays.

Depuis le 2 mars, la Russie a mené 767 opérations d’assistance aux civils, ayant livré plus de 9.500 tonnes de secours humanitaires.

SUR LES SPÉCULATIONS AMÉRICAINES AU SUJET DES CYBERATTAQUES RUSSES

------------------

Comme tout état totalitaire, le président-candidat Macron a décidé de rayer de la carte médiatique les sites en provenance de Russie afin de veiller à ce qu’il n’y ait qu’un son de cloche sur le conflit Russie/Ukraine.

Après la révolte des Gilets jaunes, des Membres du Corps Médical, des Agriculteurs, des Transporteurs…etc, etc… C’est une forfaiture de plus à ajouter au palmarès du président sortant.

La Petite Souris Normande remercie l’Ambassade de Russie de lui faire parvenir le point de vue de son Pays afin de permettre à nos nombreux lecteurs d’être doublement informés.

.Petite-Souris-Normande-2.jpg la Petite Souris Normande

Publié dans LA VOIX DES RUSSES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article