SUR LES ACTIVITÉS HUMANITAIRES DES FORCES ARMÉES RUSSES EN UKRAINE

Publié le par Ambassade de la Fédération de Russie

SUR LES ACTIVITÉS HUMANITAIRES DES FORCES ARMÉES RUSSES EN UKRAINE

Sur les activités humanitaires

des forces armées russes en Ukraine

Guidée par les principes du droit international humanitaire, la partie russe continue de déployer des mesures à grande échelle visant à évacuer les civils et les ressortissants étrangers des zones à risque et à fournir une assistance globale aux Républiques populaires de Donetsk et de Lougansk, ainsi qu’à la population des territoires libérés de l'Ukraine.

Chaque jour, la Russie ouvre des corridors humanitaires dans les régions de Kharkov et de Marioupol, étant prête à faire de même dans d’autres zones dans les meilleurs délais afin d’assurer l'évacuation des civils en toute sécurité.

Depuis le début de l'opération militaire spéciale menée par les forces armées russes, plus de 723.000 personnes, dont plus de 138.000 enfants, ont été évacuées vers la Russie depuis les Républiques populaires de Donetsk et de Lougansk, ainsi que des zones les plus dangereuses de l'Ukraine.

Environ 135.000 personnes ont pu être évacuées de Marioupol via un couloir humanitaire vers l'est, sans aucune assistance de la partie ukrainienne.

Une grande partie de la population retenue par les nationalistes contre son gré dans les villes ukrainiennes cherche toujours à saisir la moindre occasion de s'évacuer vers le territoire russe. La base de données russe contient quelque 2,75 millions de demandes d’évacuation émanant de citoyens de plus de 2.000 localités d'Ukraine.

Plus de 9.500 centres d'hébergement temporaire continuent de fonctionner dans les régions russes, équipés de tout le nécessaire. Une assistance médicale et psychologique appropriée est fournie aux réfugiés qui arrivent.

Depuis le 2 mars, la Fédération de Russie a déjà livré à l'Ukraine plus de 10.000 de tonnes de produits humanitaires et a réalisé 793 actions humanitaires qui ont permis de distribuer à la population civile des produits de première nécessité, des médicaments et de la nourriture.

Sur les actions criminelles du régime de Kiev

Les nationalistes continuent d'aménager des points de tir et de déployer des armes lourdes dans les bâtiments scolaires, les hôpitaux et les immeubles résidentiels. Le régime de Kiev prépare de nouvelles actions impliquant le massacre de civils pour incriminer davantage les forces armées russes. Notamment, il est en train de préparer des provocations dans les installations de l'industrie chimique.

Les nationalistes ukrainiens continuent de retenir en otage, comme boucliers humains, 6.338 ressortissants étrangers originaires de 12 pays.

77 navires étrangers de 18 pays restent bloqués dans les ports ukrainiens. Tous les jours de 08h00 à 19h00 (heure de Moscou), les forces armées russes ouvrent un couloir humanitaire maritime en direction du sud-ouest d'une longueur de 80 miles nautiques et d'une largeur de trois miles nautiques. Or, la menace de bombardements et le danger élevé de mines, créés par les autorités de Kiev dans ses eaux intérieures et sa mer territoriale empêchent les navires d'accéder en toute sécurité à la haute mer.

Les autorités ukrainiennes évitent obstinément toute communication avec les représentants des États et des armateurs pour s’accorder sur les garanties du passage sécurisé des navires étrangers vers la zone de rassemblement. Au niveau de l'Organisation maritime internationale, les représentants de l'Ukraine refusent de discuter des questions relatives à la sécurité de la sortie des navires, évitant de manière ostentatoire le dialogue.

Nous appelons les organisations internationales, ainsi que les dirigeants des sociétés propriétaires de navires à continuer à influencer les autorités de Kiev pour que celles-ci prennent des mesures immédiates visant à débloquer la situation et à garantir la sortie en toute sécurité des navires étrangers des ports ukrainiens.

SUR LES SPÉCULATIONS AMÉRICAINES AU SUJET DES CYBERATTAQUES RUSSES

------------------

Le président-candidat Macron a décidé de rayer de la carte médiatique les sites en provenance de Russie afin de veiller à ce qu’il n’y ait qu’un son de cloche sur le conflit Russie/Ukraine.

Après la révolte des Gilets jaunes, des Membres du Corps Médical, des Agriculteurs, des Transporteurs…etc, etc… C’est une forfaiture de plus à ajouter au palmarès du président sortant.

La Petite Souris Normande remercie l’Ambassade de Russie de lui faire parvenir le point de vue de son Pays afin de permettre à nos nombreux lecteurs d’être doublement informés.

.Petite-Souris-Normande-2.jpg la Petite Souris Normande

Publié dans LIBERTÉ D'EXPRESSION

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article