DES DROITS HUMAINS

Publié le par Olivier TACONET

QU'EN PENSE PHILIPPE BRUN ?
 
DES DROITS HUMAINS

Peut-on concevoir une politique étrangère qui ne soit pas basée sur les Droits de l’homme ?

J’ai eu l’honneur d’être interpellé par Amnesty international, cette magnifique et indispensable association qui agit inlassablement depuis 60 ans auprès de tous les pouvoirs pour défendre les atteintes aux droits humains.

Faire le point sur la question

L'occasion pour moi de faire un point sur la question. La question des droits humains va bien au-delà d’une approche morale et militante. La France a inventé les droits de l’homme dans une démarche généreuse.

Mais dès sa naissance, la question des droits de l’homme a touché l’humanité toute entière, dans tous les points du globe. Elle doit être la base des relations entre Etats et doit appuyer toute politique étrangère d’un Etat moderne.

Ainsi, l’interpellation des candidats à la députation se justifie pleinement. Les députés, avant de représenter les électeurs, représentent la Nation et peuvent l’engager sur des choix difficiles.
J’ai été choqué de voir que j’étais le seul candidat à faire référence à l’Ukraine dans ma profession de foi, le document envoyé à tous les électeurs.

Mélenchon : la transgression

Ainsi, comment défendre Jean Luc Mélenchon, qui au-delà de l’impasse de sa politique européenne, a soutenu des régimes dictatoriaux au Venezuela ou à Cuba sans poser les principes fondamentaux posés par la Révolution Française ?

Comment défendre Jean-Luc Mélenchon et sa complaisance ambigüe avec Poutine, comme preuve de l’aberration qui consiste à dire que chacun fasse chez soi en ignorant ce que fait le voisin… parce que, quand on brise chez soi les règles de droit, cela montre qu’on est prêt à les démolir dans un contexte international, ce que Poutine a malheureusement démontré, mettant ainsi le monde en danger.

Mélenchon, depuis le referendum de 2005 est entré dans la transgression.

Après avoir eu une période euphorique où il se voulait avoir dépassé les notions de droite et de gauche, voilà Mélenchon qui se mêle d’unifier la gauche, à condition qu’elle marche au pas derrière lui.

Ils se battent aussi pour nous

Je le répète : c’est un danger pour la gauche, c’est un danger pour l’Europe (qui scrutera attentivement les résultats des législatives en France) et c’est un danger pour le monde. Je ne sais ce qu’il en adviendra. Je sais juste que ceux qui défendent inlassablement les droits de l’homme partout dans le monde mènent un combat qui va bien au-delà des individus et des populations qu’ils défendent. Ils se battent aussi pour nous.

Si vous voulez rester informé(e), inscrivez votre adresse sur la liste de distribution de notre Lettre hebdomadaire (newsletter) en cliquant ici

DES DROITS HUMAINS

Publié dans ÉLECTIONS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article