QUAND CLÉMENTINE AUTAIN INCARNE LA HAINE !

Publié le par Jean-Patrick Grumberg

QUAND CLÉMENTINE AUTAIN INCARNE LA HAINE !

Clémentine Autain incarne la haine, cette haine si particulière des suprémacistes blancs d’extrême gauche. Communiste, elle bénéficie de la bienveillance des médias, et n’a aucun garde-fou, aucune limite, aucune retenue pour cracher son venin.

Cette femme mal informée a cru dimanche soir que le député Meyer Habib avait perdu les législatives. Elle a publié un tweet dégoulinant de haine qui illustre son dégoût pour le candidat juif :

QUAND CLÉMENTINE AUTAIN INCARNE LA HAINE !

Le tweet a été depuis supprimé.

Dans son sillage, les islamo-gauchistes de NUPES ont redoublé de « gentillesses » en mentant sur le positionnement politique du député Habib, le décrivant comme « très à droite » lui qui est centriste UDI :

QUAND CLÉMENTINE AUTAIN INCARNE LA HAINE !

Tweet vite supprimé aussi.

Le Prozac les aidera à supporter leur dépression : Meyer Habib a été réélu. Malgré le scandale qu’il a dénoncé :

La semaine dernière, Meyer Habib a dénoncé l’absence de bureaux de vote à Eilat, Beer-Sheva et Ashdod, comme en 2017. Il a tweeté que c’était un scandale et il a raison.

°-Il n’y a pas de bureau de vote dans ces villes israéliennes qui comportent près de 19.000 électeurs,

°-alors qu’il y en a un pour 3.000 citoyens français à Agadir, au Maroc.

« Pourquoi ?, a demandé Habib. Antisionisme ? Antisémitisme ? Tous les moyens sont déployés pour me faire tomber ».

Meyer Habib n’est pas tombé. Il a gagné !

Il n’y a pas de médicament pour soigner la haine de Autain et de NUPES.

© Jean-Patrick Grumberg  

avec l’aimable autorisation de Dreuz.info

Jean Patrick Grumberg est journaliste.

Dans les années 70, il a travaillé sous la direction de Georges Wolinski à Charlie mensuel, puis a été chef d'entreprise, lobbyiste.

Il est contributeur au site de Pamela Geller, Dreuz.info, et d'autres médias anglophones et francophones comme Cnews.

Publié dans Jean-Patrick GRUMBERG

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article