LE CO2, N’EST PAS UNE MOLÉCULE POLLUANTE OU DANGEREUSE, MAIS UNE SOURCE D’OXYGÈNE ET D’ÉNERGIE

Publié le par GILDEVER

LE CO2, N’EST PAS UNE MOLÉCULE POLLUANTE OU DANGEREUSE, MAIS UNE SOURCE D’OXYGÈNE ET D’ÉNERGIE

Le livre ’’L’obscurantisme vert* du professeur d’université Yves Roucaute vient de paraître aux éditions du Cerf, et c’est un régal.

C’est ce qu'écrit Claude Brasseur sur Dreuz.info et c’est ce que je pense quand je lance ma canne à pèche, assis sur le rocher de mon île Bretonne chérie.

Aussi, je vous laisse découvrir ci-dessous sa présentation du dernier ouvrage d’Yves Roucaute.

Ken emberr (A plus tard)

GILDEVER

LA FRANCE EST-ELLE ENCORE ‘‘LA FILLE AINÉE DE L’EGLISE’’ ?
 
 
 

La vérité sur le réchauffement climatique, le CO2 et les écologistes de pacotille : Le taux de CO2 a toujours été supérieur à celui d’aujourd’hui, au cours des 460 derniers millions d’années, y compris pendant certains épisodes glaciaires.

Le CO2, n’est pas une molécule polluante ou dangereuse, mais une source d’oxygène et d’énergie : ce gaz, que nous expirons en permanence (l’humain expire environ un kilo de CO2 par jour) est un bienfait pour l’humanité : il permet d’augmenter les rendements agricoles et de lutter contre les famines.

Les écologistes, pour une partie, ne connaissent pas les dossiers, et profitent de l’inculture des Peuples, pour leur faire croire que le CO2 est responsable d’un réchauffement climatique (très modeste et naturel)… et se faire élire au mépris de la vérité.

Il y a 2,5 à 3,8 milliards d’années, les températures étaient supérieures à 55 degrés…et le taux de CO2, mille fois plus important qu’en 2022.

Il y a 500 millions d’années, le taux de CO2 était de huit à dix-sept fois supérieur à ce qu’il est aujourd’hui, soit 3000 à 7000 ppm (partie par million) contre 415 ppm en 2022.

Lors de l’Eocène ( entre – 54 et – 49 millions d’années) , les températures moyennes étaient de 29°C sur terre, les mers étaient à 40°C, et le taux de CO2…de 1600 ppm (partie par million, soit…QUATRE fois plus qu’aujourd’hui )

Si l’on traduit les PPM (parties par million) en pourcentage classique, on obtient 0,044 % de CO2 dans notre atmosphère en 2022, contre 0,2 % il y a 49 millions d’années, soit cinq fois plus.

Le principal gaz a effet de serre est la vapeur d’eau, qui joue un rôle majeur dans le réchauffement climatique, avec le méthane.

Il y a deux cents millions d’années (fin du Trias ) 80% des espèces ont disparu, pour une cause non définie, alors que l’humain… n’était pas né.

Il y a 66 millions d’années, 76% des espèces sont à nouveau exterminées (y compris les dinosaures)

Evidemment, ni l’humain, ni le CO2, ni les réchauffements et refroidissements climatiques naturels permanents sur notre planète, n’étaient ’’responsables’’.

Entre deux glaciations, il y a 5,9 millions d’années arrive la ’’crise Messénienne’’ : un réchauffement brutal qui dure… 630 mille ans ! le niveau des mers baisse de…150 mètres… les températures de surface de la mer passent de 19 à… 27 degrés.

Puis, juste après le Messénien, vient le Pliocène inférieur (de-5,3 à – – 4,7 millions d’années)… arrive une période…encore plus chaude !… puis une période froide (entre -4,7 et – 4 millions d’années)… puis encore une période de réchauffement, entre -4 et -3,5 millions d’années.

Les températures sont supérieures de.8 degrés par rapport à celles d’aujourd’hui, et jusqu’à 15 degrés de + en Arctique. Le niveau des mers monte de… 25 mètres.

Et le CO2 ?

Entre 300 et 400 ppm (partie par million) contre 412 en 2022.

Toute l’Histoire du climat nous démontre qu’il n’y a AUCUNE corrélation entre le taux de CO2 et une variation de la température NATURELLE.

Au Xème siècle, peu avant les croisades, commence ’’l’optimum climatique médiéval’’ ( de 950 à 1270 )… suivi d’un petit âge glaciaire de 1270 à 1500… suivi d’un nouveau réchauffement de 1500 à 1560… suivi d’un nouveau petit âge glaciaire, de 1560 à 1830… suivi d’un réchauffement… puis d’un refroidissement de 1870 à 1910… Puis d’un léger réchauffement (environ + un degré en 120 ans)… et donc…un nouveau refroidissement attendu dans les années 2030/2040.

Dès Qu’un record de chaleur est battu, les écolos se précipitent pour nous expliquer que c’est la faute au CO2, donc à l’Homme… Mais… rien lorsqu’il s’agit de records de froid :

° 15,5 degrés à New York en… 2014 ;

° -37 degrés dans le Minnesota ;

° -48 degrés sur les Grands Lacs en 2019 ;

° -55 degrés en Sibérie en décembre 2020 à Ojmakon ;

° Moscou -15 degrés ;

° Oslo – 38,9 degrés.

L’Histoire de notre planète est une oscillation naturelle permanente entre des périodes de réchauffements, souvent rapides et des refroidissements… et le niveau des mers a varié de… QUATRE CENTS mètres en cent millions d’années (entre moins 150 m et +250 mètres par rapport à aujourd’hui)

Les ’’gaz à effet de serre’’ sont une conséquence et non une cause de ces variations naturelles, dues à de multiples facteurs, comme la position de la Terre par rapport au Soleil, aux éruptions volcaniques, à la tectonique des plaques, aux chutes d’astéroïdes, etc.

Le Giec, tarte à la crème des écolos, a été créé par des ’’croyants’’, des écolos, qui, disposant d’importants budgets, n’en distribuent les prébendes qu’aux scientifiques qui font des enquêtes allant dans leur sens… Les scandales – peu connus- de manipulations de courbes et de conclusions ont été dénoncés par d’autres scientifiques qui n’ont… pas voix aux médias mainstream…

Mais alors pourquoi cette ’’lutte contre le CO2’’.. ; qui est bon pour notre planète, et sur lequel nous n’avons d’ailleurs aucun moyen d’action ?

Pour faire des profits : les écolos bobos vont réussir à faire interdire les Diesels (qui émettent…DIX fois moins de particules que les moteurs à essence… les pollutions dans les villes… ne cessant de diminuer, avec des polluants qui ont… totalement disparu, contrairement à ce que croient… près de 90% des Français !

Derrière les écolos, il y a toutes les machines à cash : les fabricants d’éoliennes, de photo voltaïque, de voitures, d’avions… de mobilité électrique, etc.

Il s’agit de relancer mondialement la consommation en faisant croire à une nécessité doublée d’une bonne action… et de se faire élire, pour vivre aux frais des naïfs… quel est le parti qui n’est pas écolo pour ces législatives, qui ne changeront rien à nos vies ?

Un dernier argument : en admettant par jeu intellectuel que les écolos bobos ont raison : le CO2 est une horreur (que les écolos arrêtent de respirer ! Ils en émettent un kilo par jour !) , savez vous de combien diminueraient les émissions mondiales de CO2 si l’on bloquait les 42 millions de véhicules en France ?

De… moins d’un pour cent… !

Et si l’on bloquait tous les véhicules européens ? De moins de dix pour cent… !

D’autant que chaque fois qu’un consommateur, croyant bien faire, vend son essence ou son Diesel pour une voiture électrique… son ‘‘vieux’’ véhicule part en Afrique ou dans un pays pauvre, ou il va rouler… pendant au moins 50 ans !

 © Claude Brasseur

avec l’aimable autorisation de Dreuz.info  

Sources (plus de 300) dans : « L’obscurantisme vert» du professeur d’université Yves Roucaute (éditions du Cerf. 390 pages-24 euros.

*En achetant le livre avec ce lien, vous soutenez Dreuz qui reçoit une commission de 5%. Cette information est fournie pour assurer une parfaite transparence des conséquences de votre action, conformément à la recommandation 16 CFR § 255.5 de la Federal Trade Commission.

Yves Roucaute est un philosophe, universitaire et écrivain.

Auteur de nombreux ouvrages, il est agrégé de philosophie et de science politique, docteur d’État en science politique, docteur en philosophie, il est président de Y International Consulting, conseiller auprès de groupes de private equity, collaborateur de certains médias.

Il est professeur des universités à la faculté de droit et de science politique de l’université de Paris-X Nanterre.

Publié dans GILDEVER

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article