SUR LES FRAPPES TERRORISTES DES FORCES ARMÉES UKRAINIENNES SUR LES VILLES PAISIBLES

Publié le par Ambassade de la Fédération de Russie

SUR LES FRAPPES TERRORISTES DES FORCES ARMÉES UKRAINIENNES SUR LES VILLES PAISIBLES
BULLETIN DE PRESSE N°50 DE L’AMBASSADE DE LA FÉDÉRATION DE RUSSIE EN FRANCE

SUR LES FRAPPES TERRORISTES

DES FORCES ARMÉES UKRAINIENNES

SUR LES VILLES PAISIBLES

Dans la nuit du 12 juillet, l'armée ukrainienne a effectué une frappe massive et meutrière sur la ville de Novaïa Kakhovka dans la région de Kherson. Selon les autorités locales, les forces armées ukrainiennes ont frappé la ville à six reprises, dont trois ont été contrées par les systèmes de défense anti-aériens. Les tirs seraient effectués par une lance-roquettes multiples américaine HIMARS.

Les frappes ont provoqué une explosion dans des entrepôts d'engrais minéraux (salpêtre), ont détruit une usine produisant des équipements pour les centrales hydroélectriques, et ont endommagé deux marchés de la ville, un hôpital, des églises, des écoles et des maternelles ainsi que des centaines de bâtiments résidentiels et d'autres infrastructures civiles. Un entrepôt contenant 35 tonnes d'aide humanitaire, notamment des produits alimentaires pour les habitants locaux, a également été complètement détruit.

Selon les premières informations, au moins cinq personnes sont mortes, sept sont toujours portées disparues - elles sont recherchées sous les décombres, et environ 80 personnes sont blessées.

L'attaque a été planifiée de manière délibérée et cynique et n'est rien d'autre qu'un acte de terrorisme ciblé commis par le régime de Kiev. De tels crimes ne resteront pas impunis.

Photos et vidéos disponibles ici

-----------------------------

Le "Machin" européiste, avec à sa tête l'inénarrable  Ursula Von der Leyen, a décidé de rayer de la carte médiatique les sites Russes en français, afin de veiller à ce qu’il n’y ait qu’un son de cloche sur le conflit Russie/Ukraine.

Aussi, sommes-nous solidaires de la déclaration du Président Macron : "Nous aurons demain une paix à bâtir, ne l'oublions jamais. Nous aurons à le faire avec autour de la table l'Ukraine et la Russie (...) Mais cela ne se fera ni dans la négation, ni dans l'exclusion de l'un, l'autre, ni même dans l'humiliation".

La Petite Souris Normande remercie l’Ambassade de Russie de lui faire parvenir le point de vue de son Pays afin de permettre à nos lecteurs d’être doublement informés.

.Petite-Souris-Normande-2.jpg la Petite Souris Normande

Publié dans LIBERTÉ D'EXPRESSION

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article