RELAXE DE CHRISTIAN PERRONNE

Publié le par Denis Szalkowski

RELAXE DE CHRISTIAN PERRONNE

Oui, en France, un médecin a le droit de dire que les traitements précoces à base d’hydroxychloroquine, d’ivermectine, d’arténusate, d’azithromycine peuvent avoir une efficacité contre le COVID. Oui, il a le droit de dire qu’un vaccin prescrit en population générale constitue un risque bien plus important que le gain potentiellement attendu !

Pourquoi les autorités de santé françaises et d’ailleurs ont-elles empêché les médecins de prescrire librement ? Pourquoi s’acharnent-elles contre tous ces médecins et scientifiques qui ont conservé leur liberté de parole ?

L’infectiologue Christian Perronne vient d’être relaxé par la Chambre disciplinaire de l’ordre des médecins d’Île de France.

Devant la commission européenne, la représentante de Pfizer a indiqué que le vaccin n’avait jamais été en capacité d’éviter la transmission du virus.

Une enquête vient d’être ouverte par le bureau du procureur européen. C’est bien tout le contraire que nous ont pourtant affirmé les autorités françaises au moment du lancement de la campagne vaccinale lors du printemps 2021. Malgré le pass sanitaire, malgré le pass vaccinal, les personnes vaccinées ont continué de contaminer et de provoquer la mort chez les personnes – vaccinées ou non vaccinées – les plus fragiles.

Nous avons vécu deux années de mensonge.

La gauche politique de ce pays aura été bien silencieuse, à l’exception notoire de Michèle Rivasi, députée européenne. Elle a dénoncé l’opacité des contrats entre Pfizer, Moderna et la commission européenne, suspectant à mi-mots une prise illégale d’intérêts au plus haut niveau de la commission.

Elle était présente à la conférence de presse du professeur Christian Perronne, organisée par Virginie Joron, députée du Rassemblement National au Parlement européen.

Oui, c’est Big Pharma, avec les cabinets-conseils américains qui, durant deux ans, a dicté l’agenda des gouvernements européens et des peuples, nous plongeant dans une crise économique et sociale sans précédent.

Je ne comprends pas comment mes amis de gauche, toujours prêts à défendre la veuve et l’orphelin, ont eu un mal de chien à s’élever contre les super-profits de Pfizer et de Moderna, là où ils s’indignent face à ceux de Total…

Je ne comprends pas, non plus, comment les écologistes ont pu accepter qu’un vaccin expérimental à base d’ARN soit diffusé en population générale, 9 mois seulement après son élaboration. Il fallait auparavant 8 ans en moyenne avant qu’un vaccin dispose d’une Autorisation de Mise sur le Marché.

Comment avons-nous pu accepter d’être dirigés à coup de Conseil de défense dont les décisions resteront secrètes durant 80 ans ?

Comment pouvons-nous accepter que des soignants, des pompiers, des gendarmes et des militaires aient été suspendus pour refus de recevoir une injection expérimentale qui n’empêchait pas la transmission, alors que la médecine française est signataire de la déclaration d’Helsinki de 1964 ?

LA SYMPHONIE DE 2022

Denis Szalkowski  

Son site : Extime.fr  

Titulaire d'une maîtrise de sciences économiques, Denis Szalkowski a suivi une formation d'administrateur de base de données Oracle.

Formateur-consultant  : bases de données (MySQL, PostgreSQL, SQL Server, Oracle), Linux (CentOS, Red Hat, Fedora, ...), les infrastructures LAMP, le scripting (Bash, PowerShell, Php) et la sécurité informatique.

Denis Szalkowski est co-fondateur de l'association Saint Pierre Informatique.

Élu dans sa commune de Saint Eloi de Fourques depuis 2001, il en ait devenu maire - sans étiquette – en 2014 et réélu dès le 1er tour en 2020.

https://extime.fr/relaxe-christian-perronne/

Publié dans Denis SZALKOWSKI

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
espérons qu'il en soit de même pour le Pr Raoult !!!!
Répondre