APPEL À UN FRONT RÉPUBLICAIN CONTRE LA CLIQUE RADICALE SOCIALISTE !

Publié le par la-petite-souris-normande.com

Non, chères concitoyennes et chers concitoyens, ce n’est pas le Front National qui menace la ville de Louviers et, par extension, toute la CASE !

C’est la clique radicale socialiste !

Au travers de « l’épisode Bidault », on a bien vu qu’elles étaient les ambitions réelles et quelles étaient les méthodes de ce qui ressemble de plus en plus à un politburo !

Assez de ces politicards usés jusqu’à la corde qui tiennent la ville, tous les rouages et tous les postes depuis 20 ans !

Assez de ces clans qui font semblant de se déchirer alors qu’ils s’entendent comme larrons en foire dès que se profile une élection importante !

Assez d’un maire qui dit pis que pendre de ses « rivaux socialistes » et qui s’empresse de s’allier avec eux pour se faire réélire en faisant croire qu’il n’y a aucune négociation, ni contrepartie !

Assez d’un maire qui se déclare totalement incapable de trouver 3 sous pour la patinoire de sa ville, alors qu’il n’a qu’à claquer des doigts pour que le territoire finance la reconstruction de« son morutier »!

Assez d’un maire qui cumule tellement de mandats et de fonctions qu’il a été obligé de « rendre des sous »….à sa compagne, élue municipale elle-aussi et vice-présidente à la CASE !!!

Assez d’un maire qui termine la rénovation de « sa ville » par la voirie, alors que c’est évidemment par cela qu’il aurait dû commencer !

Place au renouveau, place aux jeunes, place à la créativité, place à la compétence !

Regardez-les donc, les martiniens inconditionnels  du conseil municipal !

PBL 1Observez, notamment les regards !

Cette photo a été prise par José Alcala http://www.cameradiagonale.com, lors du procès Stalinien de Jacky Bidault ayant officialisé son lynchage.

Franchement, ils vous font envie ces gens ?

On se croirait dans une ville moderne jeune et dynamique à l’aube du 21ème siècle ?

Et voici comment Martin accueille son futur colistier, adjoint annoncé aux finances en attendant peut-être plus, Christian Renoncourt, dont la devise doit être : « Toujours fidèle au poste ! »

CR.JPGCette photo a été publiée par le maire dans son blog : C’est un message clair qui voulait dire « Tu peux toujours courir après la mairie" !

Quelle classe, quelle élégance !

A moins qu’il ne s’agisse d’un acte manqué voulant dire « Nous sommes tous à bout de souffle ! »

Et revoilà Martin qui promet à nouveau monts et merveilles, lui qui depuis plus de 15 ans a donné la mesure de son talent : Une « petite ville » qui se meurt, perd sans cesse des emplois et des habitants, où il est impossible de circuler, où quelques « monstruosités » du style « maison de l’emploi » témoignent de sa mégalomanie et de son mauvais goût, où on construit du neuf à grands frais alors que de magnifiques sites industriels sont laissés en friche…..

Oui, la liste serait terriblement longue…

Mais ce n’est pas tout cela le plus grave.

Le plus grave, c’est « la vente » de la ville et de la communauté au Rouen de Fabius !

On ne fait pas du neuf avec du vieux et nombreux sont celles et ceux qui veulent du changement.

C’est pourquoi j’appelle l’opposition à faire une union sacrée contre cette clique radicale socialiste qui nous étouffe depuis des années, tant à Louviers qu’à la CASE.

Quoi qu’en dise Martin quand « ça l’arrange », ce n’est pas « un coup c’est Louviers, un coup c’est la CASE », les sorts des deux communautés sont intimement liés.

Cette opposition a une chance unique de reconquérir la ville, mais encore faut-il qu’elle ait un leader de poids, l’adversaire étant plus qu’un vieux routard de la politique locale !

Ce leader naturel, c’est François-Xavier Priollaud, n’en déplaise à Monsieur Le Maire.

Pourquoi ne constitue-t-il pas une liste qui pourrait fédérer des personnalités désireuses de s’impliquer fortement dans la vie locale ?

Les noms d’Anne Terlez et de Jacky Bidault viennent spontanément à l’esprit.

Car face à cette toute puissante coalition radsoc qui ressemble plus à une bande de loups qui ne vont pas tarder à se déchirer entre eux comme ils l’ont toujours fait, un front uni avec un message simple et clair a de très fortes chances de l’emporter à Louviers.

Et aussi fédérer cet élan des « petits maires » de la CASE qui en ont plus qu’assez de n’avoir qu’un droit : Celui de dire amen à tout ce que demande Martin pour avoir 2/3 sous pour leur commune !

Car la réalité, c’est cela !

Alors, Mesdames, Messieurs, réveillez-vous et au boulot !

Le peuple est avec vous !

Mais n’oubliez surtout pas qu’une telle occasion  ne se représentera pas de sitôt !

 

  scanoir.JPG

 

 

Le Scarabée Noir.

 



Publié dans LE SCARABÉE NOIR

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article