FAUT-IL ESPÉRER LA VICTOIRE DE MARINE LE PEN EN 2017 ?

Publié le par la-petite-souris-normande.com

Quand on connaît le passé militant de Denis Szalkowski, on peut sans hésiter le considérer comme un homme authentiquement de gauche.

Élu maire à 55% d’une commune de l’Eure qui vote plutôt à droite, il est l’exemple même d’un homme politique à l’écoute de ses concitoyens.

Denis vient de publier sur son blog (VOIE MILITANTE) un point de vue sur les prochaines présidentielles qui pourrait se confirmer si la Droite et la Gauche persistent dans leurs erreurs à négliger le peuple qui est aussi électeur.

Nous remercions Denis de nous autoriser à publier son billet.

 

ldcj

 

FAUT-IL ESPÉRER LA VICTOIRE DE MARINE LE PEN EN 2017 ?

Le retour au 1er plan de l’ancien chef de l’État, Nicolas Sarkozy, ne laisse guère de doute quant à sa volonté de se présenter à l’élection présidentielle de 2017. Même s’il a été choisi par près des deux tiers des militants UMP, il reste, avec François Hollande, une des personnalités politiques les plus détestées par l’ensemble du corps électoral. Sa vulgarité, son dédain des autres…

La très certaine disparition de la gauche à l’issue du 1er tour de la présidentielle nous amène à un scénario que nous avons déjà connu en 2002, entre Jacques Chirac et Jean-Marie Le Pen. Si, en 2002, la logique du front républicain s’est imposée, en2017, les électeurs de gauche reporteront massivement leur suffrage sur le Front National à l’image des dernières législatives partielles. Marine n’est pas Jean-Marie. Et Sarkozy, détesté par les électeurs de gauche, n’est pas Chirac.

UN RAMASSE-MIETTES POUR UNE SOCIETÉ EN LAMBEAUX !

Le Front National, le ramasse-miettes d'une société en lambeaux !Traversé par des courants contradictoires, le Front National a considérablement élargi sa base militante et électorale. La vieille garde antisémite et ultra-libérale incarnée par le père à l’idéologie façonnée dans les années 30 a perdu face à une vision et un discours faisant la part belle à l’État et au retour de la République. Progressivité de la taxe d’habitation, fusion de la taxe foncière et de l’ISF, nationalisation partielle des banques, les thèmes de l’extrême-droite d’aujourd’hui sont ceux de la gauche d’hier ! De très nombreuses personnalités de gauche ont d’ailleurs franchi le Rubicon. Proche de Jean-Pierre Chevènement, Florian Philippot a adhéré au Front National en 2010, dont il est aujourd’hui l’un des principaux dirigeants. L’économiste Philippe Murer, proche de Jacques Sapir, est devenu le conseiller économique de Marine Le Pen au printemps 2014. Toute la gauche chevènementiste est en train de basculer dans les bras du Front National. Tout cela n’a rien d’anecdotique !

Victorieux en 2005, les électeurs majoritaires à gauche – et à droite – qui avaient dit non à l’Europe et, pour certains d’entre eux, non à l’euro s’associeront une nouvelle fois à la droite souverainiste pour amener le Front National au pouvoir. Sarkozy, puis Hollande les ont privés d’une expression et d’une autre politique à laquelle ils avaient pourtant majoritairement souscrit ! Marine Le Pen et le Rassemblement Bleu Marine sont nés de leur incurie et de leurs mensonges.

DS.JPG Denis Szalkowski

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article