François-Xavier PRIOLLAUD VOUS REND COMPTE (3/5)

Publié le par la-petite-souris-normande.com

 

FX AFFICHE2

 

SÉANCE PLÉNIÈRE DU LUNDI 18 MARS 2013

 

APPEL A PROJET ÉNERGIE 2013

Il s’agit de confirmer pour 2013 l’Appel à Projet « énergie » lancé en 2011.

Durant 2 ans l’appel à projet énergie a reçu 119 projets : 53 ont été accompagnés par la Région pour un montant de 23 M€ .

Le chèque énergie a profité à 327 foyers pour un audit et 159 pour des travaux.

En 2013, il est prévu d’accompagner :

-l’organisation d’une filière industrielle de l’énergie éolienne offshore : le but est de faire de la Haute-Normandie un pôle de référence dans le domaine de l’éolien en mer via la structuration d’une filière intégrée : il est annoncé 3 à 4.000 emplois dans les 5 années à venir.

-l’essor de l’écomobilité : il s’agit ici de développer la voiture électrique, les véhicules hybrides et les infrastructures de recharges dans l’espace public.

Enfin, un débat sur l’énergie à la Région !

Cela fait des années que notre groupe « Pour  une  Nouvelle Normandie » le demande !

Il aura fallu attendre le lancement du débat sur la transition énergétique par le Gouvernement pour que le président du Conseil régional daigne organiser ce débat dans une région qui a vocation à devenir une terre d’énergie.

-Sur la forme, ce débat intervient alors que le Gouvernement a fait préalablement des choix et des annonces lourdes de conséquences sur ce sujet notamment concernant l’énergie nucléaire : l’abandon de l’EPR de Penly est une décision lourde de conséquences pour le pays pour le territoire.

-L’APE a mobilisé 23 M€ sur 2 ans (2011-2012) : sur les 150 M€ alloués au dispositif pour 4 ans, il va donc falloir nettement monter en régime sinon à ce rythme, ce n’est même pas la moitié des crédits qui sera consommée en fin de mandat.

-La volonté de recentrer l’APE 2013 sur l’éolien a aussi pour vocation de faire oublier l’abandon de l’EPR et tout ce qu’il a généré d’espoir pour les territoires directement concernés.

Sur l’éolien à proprement parler, il faut évidemment souligner ici qu’il était temps de s’intéresser et de soutenir la constitution de la filière (pourquoi pas saluer le travail du maire du Havre) et que cela est la continuité d’un travail initié par le gouvernement Fillon.

-Enfin rappelons que les projets éoliennes offshore au large des côtes haut-normandes ont été lancés par le Gouvernement précédent dans le cadre du Grenelle de l’Environnement.

L’organisation d’une filière industrielle est une nécessité : on peut regretter qu’elle ne soit pas lancée à l’échelle d’une Normandie réunifiée, en collaboration avec la Basse-Normandie qui a bien avancé sur  le sujet. En effet la Région Basse-Normandie s’est lancée dans le développement d’une filière industrielle des énergies marines renouvelables.

-Reste que le développement simultané de l’éco-mobilité, donc la voiture électrique, oblige à prévoir une production d’énergie électrique plus abondante d’où l’incohérence de l’abandon de l’EPR de Penly.

Au vu de ces éléments, je me suis abstenu–ainsi que les membres de mon groupe « Pour une Nouvelle Normandie »–lors du vote sur cet appel à projets.

 

FX AFFICHE3François-Xavier PRIOLLAUD

Conseiller régional de Haute-Normandie

Membre de la Commission permanente

fxpriollaud@gmail.com

 

 

Demain mercredi : suite de mon compte rendu axé sur :

L’accompagnement régional des emplois d’avenir

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article