IL ÉTAIT UNE FOIS…

Publié le par la-petite-souris-normande.com

flycdmrjtcqjv.JPGIl était une fois, Charlie qui osa caricaturer le prophète…

Il était une fois, ces caricatures firent le tour du monde…

Il était une fois, des années plus tard, Charlie reçut des menaces de mort…

Il était une fois, un mercredi 7 janvier…

Ce mercredi 7 janvier, à midi.

Il était une fois, deux barbares entrèrent dans ce bâtiment…

Il était une fois, la vie de ces journalistes, libres comme le vent, en réunion…

Leurs vies basculèrent. Leurs vies s’arrêtèrent. Leurs vies furent ôtées. Et de quel droit ? Ce mercredi 7 janvier. A midi.

Ces journalistes qui faisaient rire ou qui agaçaient certains, mais par leur liberté, par leur cran, par leur courage, par leur audace, furent tués. Ce mercredi 7 janvier.

Criblés de balles, dans une scène de mort, de panique, de néant…

Il était une fois, deux policiers furent lâchement tués pour… rien….

Il était une fois deux fous firent trembler toute une nation… Durant trois jours.

Il était une fois, deux monstres firent pleurer des millions de français, de tous âges…

Il était une fois, un message chantait, scandait. Fort, puissant. Et pourtant si simple et humble.

Je suis Charlie.

Il était une fois, ce message repris par tous les pays. Par le monde entier.

Il était une fois, le monde qui pleurait Charlie. Pour de simples dessins.

Il était une fois, des hommes courageux. Une unité. Le GIGN.

Il était une fois, vendredi 9 janvier. A 17h00.

Il était une fois, la fin de ces monstres, de ces barbares, de ces fous, de ces meurtriers, de ces assassins… La mort…

Il était une fois, Charlie qui fut touché en plein cœur.

Mais qui par la force du monde entier, retrouva sa fierté et… sa liberté d’expression.

Il était une fois, une tâche d’ombre qui se propageait.

Mais il était une fois, le monde juste et libre s’unit et combattit et éradiqua cette tâche d’ombre.

Et Charlie put s’endormir et fit de beaux rêves.

 

  E B

    Emma Burlington

 

 

 


 

Publié dans Emma BURLINGTON

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article