INTERVIEW IMAGINAIRE DE PIERRE-EDMOND LEHOU

Publié le par la-petite-souris-normande.over-blog.com

  INTERVIEW IMAGINAIRE DE PIERRE-EDMOND LEHOU

(Chroniqueur mondain de gauche)

P-E-L.JPG

 

La petite souris : « Pierre-Edmond Léhou, merci d’avoir enfin accepté notre 61ème demande et de nous accorder cet entretien. Dois-je vous appeler Maître ? »

Pierre-Edmond Léhou : « Non, je vous en prie, restons simples, mais j’ai une demande préalable à formuler : Je souhaite que mon inestimable ami, Renaud Harlaye assiste à cette interview. »

La petite souris : « Mais, naturellement, Pierre-Edmond Léhou, les précieux commentaires de Renaud Harlaye sont toujours les bienvenus.

Mais une question nous brûle les lèvres et tous nos lecteurs sont suspendus à vos paroles : alors, Pierre-Edmond Léhou, quelle est votre analyse du paysage politique actuel à Soulvire ? »

Pierre-Edmond Léhou : « Je comprends bien que l’opinion attende avec impatience que je m’exprime sur cette question, tant il est vrai que la pertinence de mes analyses est rarement prise en défaut, je vais donc vous exposer comment je vois les choses. »

Renaud Harlaye : « Oh oui, illumine-nous Pierre-Edmond ! »

Pierre-Edmond Léhou : « Une fois de plus, nous constatons que Tom Durand entend s’approprier l’agenda politique de Soulvire, en lançant son poulain Freddy Groual de façon tout à fait prématurée dans la campagne des cantonales 2011.

En outre, ses attaques tout à fait injustifiées contre Lily Noirot, qui sera, je vous le confirme, la candidate officielle de ce qu’il restera de notre parti en 2011, montrent que Tom Durand est l’homme de la division et de la trahison la plus vile.

Il faut constater ici que l’alliance qu’il avait passée avec Luc-Ernest Toujour, notre brillant leader local, ne visait bien qu’à permettre son élection au Conseil Régional.

La « réconciliation » aura été de courte durée, alors que notre main tendue pour mettre fin aux hostilités était parfaitement sincère, honnête et sans arrière-pensées.

L’attitude de Tom Durand montre aussi à l’évidence qu’il n’est plus (s’il l’a jamais été !) un homme de gauche, mais plutôt un pur opportuniste capable de brûler ce qu’il a adoré la veille !

Fort heureusement, Tom Durand est atteint par le cumul des mandats et il n’a, à ma connaissance, aucune autre compagne à qui reverser son excédent de nouvelles indemnités, sinon, il serait lui-même candidat, bisque, bisque rage ! »

Renaud Harlaye : « Oh oui, Tom Durand est toujours candidat à tout ! Déjà tout petit, il était toujours candidat pour être délégué de classe ! »

Pierre-Edmond Léhou : « Excellente remarque, mon cher et délicieux ami Renaud, j’ajouterai que tout montre, tant dans la gestion de la municipalité de Soulvire que dans celle de la Communauté, que Tom Durand est un ultra libéral pur crin plus proche des thèses de Sarkozy que de celles de Jean-Luc Mélenchon !

La gestion de l’eau, des déchets et des transports confiée à Léovia en lieu et place de régies municipales et/ou d’entreprises locales, la main mise de Tom Durand sur toute la gouvernance municipale et « agglomérée », la scandaleuse négation des droits élémentaires de tout citoyen à agir en toute impunité par la mise en place de la vidéo surveillance systématique, la non rénovation de quartiers sensibles, tout cela au profit d’investissements de prestige hasardeux ou de dépenses somptuaires ou tout à fait hors sujet comme tous ces bateaux (…)

Renaud Harlaye : « Oh oui, Soulvire est la municipalité de France sans façade maritime qui a le plus de bateaux de plaisance et nous, à la chorale, on n’a pas d’endroit pour chanter ! »

(…)

Eh bien, tout cela, on ne le dénoncera jamais assez, même si je trouve ma phrase un peu lourde. » 

Renaud Harlaye : « Oh oui, dénonçons, dénonçons, surtout pour la chorale ! »

La petite souris : « Mais, Pierre-Edmond Léhou, hormis dénoncer systématiquement les agissements de Tom Durand, que proposez-vous ? »

Pierre-Edmond Léhou : «  Eh bien, je vais recommander vivement une visite450PX--1.JPG toute simple, enrichissante et «intellectuellement rafraîchissante » à tous les habitants de Soulvire et de la Communauté : Mon ami Ernest Glützenbaum organise actuellement une passionnante exposition dans sa galerie de la Place des Vosges à Paris. C’est un triple parallèle entre la statuaire précolombienne retrouvée au Costa Rica, celle de l’art peule des peuples d’Afrique Centrale et le courant néo peulo-colombien qui se crée actuellement à Londres dans les galeries nouvelles de Portobello, sous l’influence des nouveaux immigrés croates. C’est absolument passionnant et je suis sûr que les habitants du quartier de Demeure Verte à Soulvire y trouveront plein d’idées pour la rénovation de leur quartier. »

La petite souris : « Euh oui, êtes-vous sûr que les habitants de Soulvire seront sensibles à votre conseil ? »

Pierre-Edmond Léhou : « Non, mais cela n’a aucune importance, je l’ai placé quand même ! »

Renaud Harlaye : « Pierre-Edmond, tu oublies de parler de la chorale au Monsieur ! »

Pierre-Edmond Léhou : « Tu nous emmerdes avec ta chorale ! »

La petite souris : « Une dernière question, Pierre-Edmond Léhou, allez-vous, vous aussi, changer de coiffure ? »

Pierre-Edmond Léhou : « Non, pourquoi ? »

La petite souris : « Merci infiniment Pierre-Edmond Léhou. »

 

Publié dans LE CASAR D'HUMOUR

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
G

Super pastiche qui réconforte quand on revient de vacances.
J’ai bien aimé aussi l’article de Luc Ernest Toujour… et le bloc notes de Tom Durand.
Voici une Case qui s’anime avec humour. A suivre absolument.


Répondre
J

Heureusement que l’humour ne tue pas !
Hilarant et bonheur de lire.
Félicitations


Répondre
A

En nous rendant sur agglobuz, le blog de la petite souris (que nous aimons) est à l’honneur.
Y aurait-il confusion ?
Je compte sur votre réponse.


Répondre
L


@ ALBERTINE & Patrick ROBERT


L’auteur (les auteurs) du ‘‘Casar d’humour’’, s’ils vivent et
travaillent sur le territoire, sont indépendants des acteurs politiques de la CASE.


La photo a été empruntée pour une meilleure compréhension des
personnes sans vouloir les offenser.


Cordialement,


 L'équipe de  la petite
souris.



P

La photo laisse planer peu de doute sur l'auteur réel de ce billet !


Répondre