LE DOUBLE JEU D’ERDOGAN

Publié le par la-petite-souris-normande.com

ledd.JPGLe gouvernement Turc après moult hésitations et suite à un vote du Parlement a rejoint la coalition internationale contre les terroristes de Daech.

Cependant, le président Recep Tayyip Erdoğan continue de jouer un double jeu.

En effet, le PKK (Parti des travailleurs kurdes), d’Abdullah Öcalan, accuse Ankara de mauvaise foi : «L’enlèvement des ressortissants turcs par Daech à Mossoul n’a été que du pur spectacle» et «Comment se fait-il que Daech exécute invariablement les ressortissants de tous les pays du monde mais que les otages turcs sont libérés, sans la moindre égratignure ?»

D’autre part, on est en droit de se poser la question sur la volonté d’Erdoğan d’arrêter les djiadistes qui transitent par la Turquie, quand on connait un tant soit peu le maillage de l’organisation militaire sur la Turquie.

Il serait souhaitable de permettre aux Kurdes d’avoir enfin un pays, ce qui permettrait de penser que la paix entre ces deux peuples puisse se réaliser.

Mais cela n’est peut-être qu’un rêve. En effet, Erdoğan, en continuant de vouloir la chute du régime Syrien, se verrait bien empiéter une partie importante de ce territoire pour notamment récupérer des puits de pétrole.

Comble de l’hypocrisie la Turquie fait partie de l’OTAN et elle souhaite rejoindre l’Union Européenne.

rieul-017.gif

 

 

 

 

 

 

Jean Rieul

 

 

Publié dans JEAN RIEUL

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article