LE PRÉSENT DÉCOMPOSÉ

Publié le par la-petite-souris-normande.com

lpd.JPGMoi, je suis un vieux jeu conservateur et rétrograde.

Et de droite pour aggraver mon cas.

J’ai toujours pensé qu’une famille avec une maman et un papa, c’était ce qu’on faisait de mieux pour l’équilibre des enfants et qu’il fallait s’efforcer de garder sa famille, même s’il y avait des « coups de tabac » dans les couples, ce qui est inévitable.

Monsieur Hollande, lui, il pense le contraire.

Il n’a jamais fondé de vraie famille, il ne s’est jamais marié et les multiples exemples récents ont montré qu’il aimait bien aller de compagne en compagne, comme un phoque qui « tire sur tout ce qui bouge ».

D’ailleurs, je trouve que la comparaison avec un phoque lui va assez bien.

Alors, Monsieur Hollande, il a fait toutes sortes de lois pour détruire la notion de famille et « marchandiser » l’enfant.

Sa dernière trouvaille, c’est la modulation des allocations familiales en fonction des revenus, tout un symbole !

C’est vrai que Monsieur Hollande, il passe son temps à tout décomposer, c’est une obsession chez lui.

Le problème, c’est qu’il ne recompose rien, comme ces enfants qui ne peuvent s’empêcher de démonter des objets et sont incapables de les remonter correctement.

Oui, je crois que j’ai enfin bien compris : Le « syndrome Hollande », c’est l’obsession de la décomposition, à commencer par la décomposition de la société.

Mais décomposer le présent, est-ce le gage d’un futur radieux ?

Pas sûr.

Le Hibou de la Vallée

  

Publié dans LE HIBOU DE LA VALLÉE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article