LES SOCIALISTES DÉTESTENT LES RÉFÉRENDUMS POPULAIRES !

Publié le par la-petite-souris-normande.com

Crimee.JPGDepuis De Gaulle, les partis de droite comme de gauche méprisent le choix des électeurs.

Souvenons-nous de la manipulation parlementariste pour contrer le refus du peuple d’adhérer au projet de traité constitutionnel européen…

Les socialistes plus que tout autre détestent donner la parole au peuple. Au lendemain du référendum Suisse sur l’immigration, le souteneur Lovérien du maire sortant PS de Val-De-Reuil avait écrit « …La Suisse va devenir un pays fermé. Avec une économie fermée alors que le taux de chômage est extrêmement faible… Il donne aussi à relativiser la valeur d'un référendum… »

Les français aimeraient bien qu’en France le taux de chômage soit identique à celui de la Suisse (3,5%)…

A lire de tels propos, les électeurs devraient sanctionner lourdement les représentants de l’Etat PS lors des municipales.

Mais, revenons à nos moutons, les chancelleries occidentales et au premier chef, notre sémillant ministre des affaires étrangères clament que le référendum de Crimée est illégal !

Barroso et Van Rompuy, ces haut-fonctionnaires qui ne détiennent pas leur légitimité des urnes, osent affirmer que : « ce référendum est illégitime et les résultats ne seront pas reconnus ».

Mais l’exemple ne vient-il pas de ces mêmes chancelleries, à la traîne de l’Amérique, qui acceptèrent la séparation du Kosovo de la Serbie sans jamais se préoccuper de la minorité chrétienne Serbe persécutée par les Kosovars musulmans au lendemain de « l’indépendance » !

Rappelons-nous aussi que ces mêmes chancelleries n’ont éprouvé aucune contestation lors du renversement de Viktor Iouchtchenko, alors qu’il était légitimement élu…

Tous ces gouvernements irresponsables, et au premier chef ceux de la France, ont ouvert la boîte de Pandore. Quelle sera leur attitude au vue des résultats des référendums à venir en Ecosse le 18 septembre prochain et en Catalogne le 9 novembre ?

Hollande, Fabius et Cie devraient se souvenir qu’il y aura bientôt 100 ans, la tragédie de Sarajevo était déclencheur d’une guerre fratricide !

Laissons le dernier mot à Dominique Jamet sur Boulevard Voltaire : « Quoi que l’on pense de Vladimir Poutine et de son indifférence aux objections juridiques comme aux menaces financières de l’Occident, le référendum du 16 mars a remis l’église au centre du village et la légitimité à son seul détenteur : le peuple ».

    Gif ecole livres (23) Vildenay


Publié dans VILDENAY

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D
Chère Petite Souris,

Je vous remercie de me citer en exemple. Cependant, je me dois de vous signaler que si nous partageons le même jugement sur la façon dont en France depuis 2005 on a fait tomber en désuétude le
referendum et sur quelques autres points, nous ne sommes pas du même avis concernant les élections municipales à Val-de-Reuil. En dehors de toute considération politique ou familiale, il me semble
qu'il faut être singulièrement mal informé ou de mauvaise foi pour ne pas reconnaître ce que Marc-Antoine Jamet, mon fils, a fait depuis treize ans et ce qu'il peut encore faire dans les six ans à
venir pour sa ville.

Dominique Jamet
Répondre
L


Cher Dominique Jamet,


Je suis tout à fait conscient du travail et des transformations
effectuées par MAJ sur la ville de Val-De-Reuil, et je pense que les électeurs tiendront compte de son bilan.


Cependant, ses attaques incessantes et sordides concernant notre blog
ont provoqué de notre part et de tous ses contributeurs ce rejet dont il est SEUL responsable...


Militant Gaulliste aux côtés d’Emmanuel d’Astier pendant des années,
chargé par le Général De Gaulle d’une mission de deux ans dans le Pacifique sud à l’âge de 19 ans, toute ma vie publique s’est référée à « une certaine idée de la France ».


Aussi, vous comprendrez aisément que je ne peux accepter d’être qualifié
de fasciste, extrémiste ou autres noms d’oiseaux nuisibles.


C’est ce que, malheureusement, Marc-Antoine n’a pas cessé de pratiquer
durant ses visites électorales auprès des habitants.


Il eut mieux valu pour lui de consacrer son temps et sa salive à mettre
en avant ses réalisations, notre position à son égard eut été bien différente.


A la veille des élections, le seul vœu que je puisse exprimer, c’est que
réélu, il devienne le maire de tous les Rolivalois.


 Vildenay