MARTIN : DES RÉCIFS DANS LA PISCINE…

Publié le par la-petite-souris-normande.com

LPMDPN.JPGLes Editions « L’Ancre de Marine » vont bientôt compter un nouvel employé à plein temps : Le vénérable Franck.

Et cet éditeur fera bien de publier ce « petit manuel du parfait naufragé », il en aura bien besoin à titre personnel !

Cette « abracadabrantesque » histoire de piscine illustre parfaitement le naufrage du « système  Martin ».

Et quand je dis piscine, j’ai tort, il ne s’agit pas d’une piscine, mais d’un centre de loisirs nautiques puisque ce machin n’est pas homologable pour les compétitions de natation en raison de la largeur des couloirs !

Imaginez un instant qu’on ait équipé le Stade de France d’une piste d’athlétisme de 350 m (la norme est 400 m) ou d’un terrain de foot de 80 m, rendant cet équipement impropre à toute compétition sportive !

Et bien c’est exactement ce qui s’est passé !

Pour 20 millions d’euros (plus de 130 millions de Francs…), il aurait pu tout de même se payer des couloirs conformes à la réglementation !

Quel amateurisme ! On rirait à un gag aussi énorme s’il n’y avait tant d’argent du contribuable en jeu !

Mais j’ai peine à croire qu’il s’agisse d’incompétence puisque ce machin a été pensé par des spécialistes et que sa gestion est en DSP.

Il est clair qu’il n’a jamais été question de faire de ce complexe un équipement sportif, mais une sorte de Louviers plage/Center Parc !

Il eût pourtant suffi d’élargir le bassin extérieur de 5 m (2 fois 2.5 m), ce n’est pas grand-chose.

Et puis tout ce ramdam publicitaire sur ses divers blogs et assimilables : « Une piscine de rêve à tout petit prix pour les Lovériens » ! Et le voilà qui se fait prendre en photo planant sur la passerelle tel une mouette à ailes jaunes !

Mais, en fait, je suis très mauvaise langue, comme d’habitude.

Allez donc visionner le film de présentation réalisé par FR3 sur le site de propagande du maire.

Vous y comprendrez alors que cet équipement a, en fait, été conçu spécialement pour l’équipe de….water-polo !

Je n’ai rien contre le water-polo, je me félicite que cette méritante équipe puisse désormais s’entraîner dans des conditions de profondeur décentes qui pourront lui permettre de retrouver son rang en « Nationale », mais 20 millions d’euros pour un sport aussi confidentiel…….

En fait, au-delà des polémiques tarifaires, ce qui me gêne surtout dans cette affaire, c’est deux choses :

-         La discrimination Louviers/CASE qui démontre un « état d’esprit » détestable et très maladroit

-         L’absence de coordination (volontaire) entre Louviers/Val de Reuil/La CASE pour doter le territoire de magnifiques équipements sportifs bien complémentaires, ainsi que le souligne fort pertinemment Paule Gervois dans un commentaire sur ce blog : Piscine olympique, halle d’athlétisme, patinoire…, il ne manquerait qu’un gymnase digne de ce nom.

La CASE compte 68.620 habitants.

Il y a à la CASE 68.619 imbéciles qui ne comprennent rien à rien (maintenant ce sont les principaux des collèges qui sont mis dans le même sac) et une lumière : LUI, FRANCK MARTIN !

Mais on observera que cette lumière si prompte à se jeter sous les projecteurs sait aussi se « planquer » avec la même célérité quand le vent devient mauvais…

Ainsi, c’est un président Destans passablement empêtré, agressif et gêné aux entournures qui est appelé à monter au créneau pour expliquer cet ubuesque épisode de tarifs scolaires, Martin s’étant contenté, comme à son habitude, de dire que tout était de la faute de ces stupides principaux de collèges qui ne savent pas ce qu’est un budget !

Avec Martin, c’est toujours « la faute des autres » qui ne sont, comme moi, que de sinistres idiots à courte vue.

Ce qu’il ne comprend plus depuis belle lurette, c’est que, à force de vouloir regarder loin vers l’horizon, il ne voit plus depuis bien longtemps où il met les pieds et, tel un capitaine ivre de pouvoir et de gloire, il mène le navire de la CASE vers de dangereux récifs qui provoqueront immanquablement son propre naufrage…

A moins qu’il ne s’agisse, avec des énormités aussi « énormes » (maison de l’emploi, piscine…) de « plomber » la succession électorale tant la gestion financière s’annonce délicate pour mieux se poser en recours aux municipales suivantes.

Avec des « gens comme ça qui regardent si loin », tout est envisageable, même les scénarios les plus cyniques…

 titanic.JPG


Le Hibou de la Vallée


Publié dans LE HIBOU DE LA VALLÉE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article