MOLLA LEX, SED LEX !

Publié le par la-petite-souris-normande.com

MONTRE MOLLEAuparavant, on avait coutume de dire : « La loi est dure, mais c’est la loi », « dura lex, sed lex ».

Avec Hollande, nous pourrons maintenant dire : « La loi est molle, mais c’est la loi », « molla lex, sed lex » !

Que penser, en effet de cette surprenante déclaration à l’Assemblée des maires de France  sur « le mariage gay ».

Si bon lui semble, un maire pourra refuser de marier tonton Marcel avec tonton André ou tata Renée avec tata Paulette.

Traduit en d’autres termes, cela signifie qu’un maire aura le droit, je dis bien le droit, de ne pas appliquer la loi !

Hollande introduit donc (c’est le cas de le dire sur ce sujet) un nouveau concept dans le droit Français : La loi d’interprétation personnelle !

Jamais on ne sera allé aussi loin dans l’octroi de libertés individuelles !

Ainsi donc demain au gendarme qui m’arrête pour excès de vitesse, je pourrai dire : « Désolé, je n’applique pas le code de la route », au magistrat qui me reprochera d’avoir dérobé une orange sur l’étal d’un marché « Navré, mais je n’applique pas le code pénal », à l’inspecteur du travail qui voudra me mettre en prison pour faire travailler clandestinement des hordes de petits Vietnamiens sans papiers, je pourrai déclarer mon objection de conscience aux lois édictées dans le code du travail.

Quel bonheur ! Il est là le monde rose, un monde où chacun peut faire absolument tout ce qu’il veut !

Mais un tel monde ne serait-il pas pire que l’anarchie ?

Décidément, François Hollande a besoin de vacances… 

 LE BULOT 

  

  

  

 Le bulot mayonnaise.

Publié dans LE BULOT MAYONNAISE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article