MON SAPIN PAS BEAU DU TOUT…

Publié le par la-petite-souris-normande.com

C’est Noël !

C’est la période où on ressort le sapin pour le décorer.

Nous avons au gouvernement un vieux sapin tout déplumé qui mérite de belles décorations à la lumière de ses récentes déclarations sur les « petits patrons ».

Le « ministre de l’économie », le « grand argentier de France » a tout bonnement traité les petits patrons artisans, commerçants, professions libérales, bref ces 3 millions de personnes qui « se font leur job », sont assommés de taxes et de tracasseries administratives diverses, de fainéants qui feraient mieux de chercher des clients au lieu de défiler dans les rues !

Au surplus, Monsieur Sapin prétend, lui, bien connaître les « vrais patrons », ceux du CAC 40 et des grandes entreprises, bref ses pairs avec qui il discute régulièrement.

On se demande si Monsieur Sapin est Français, si Monsieur Sapin connaît la réalité de la France, si Monsieur Sapin a déjà « mis les pieds dans une PME ou une TPE », si Monsieur Sapin sait que sur 4 millions d’entreprises, plus de 3,4 millions emploient moins de 10 salariés, que sur les 26 millions de « travailleurs », chiffre qui baisse régulièrement, 12 millions travaillent dans le commerce et les services, là où on trouve le plus grand nombre de « petits patrons », alors que les administrations « emploient » plus de 8 millions de personnes !

Non, Monsieur Sapin ignore tout cela. Il a en tête la caricature du « petit patron » qui fraude sans cesse le fisc, emploie des travailleurs sans les déclarer, se fait payer en espèces pour pouvoir s’acheter sa Mercedes et entretenir ses nombreuses maitresses et acheter ses gros cigares !!!

Non, Monsieur Sapin ne connaît certainement pas la réalité du quotidien du « petit patron », celle de l’angoisse du lendemain quand les commandes baissent, que la trésorerie s’effondre et que le RSI et les banquiers attendent perchés sur les fils électriques comme les oiseaux charognards dans les Lucky Luke !

Non, Monsieur Sapin n’a pas la moindre idée du revenu moyen du « petit patron de PME » qui est souvent bien content de se rémunérer au niveau du SMIC !

Il devrait avoir honte, Monsieur Sapin et, comme toujours, il se trompe de cible en fustigeant celles et ceux qu’il faudrait au contraire encourager, celles et ceux qui prennent leur destin en main, ne demandent rien à personne, payent une montagne d’impôts et de cotisations sociales sans bénéficier de la moindre redistribution ou si peu.

Ce billet ne comporte aucune illustration, aucune décoration.

C’est volontaire.

Monsieur Sapin n’en mérite aucune.

Le Scarabée Noir. 

 


Publié dans LE SCARABÉE NOIR

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article