PARLONS UN PEU, MAIS FRANÇAIS SI CELA EST PERMIS…

Publié le par la-petite-souris-normande.com

Parlons un peu, mais français si cela est permis

ou n'insultez pas les classes dites défavorisées

 

 kusmitea-be-cool

J’entendais à la radio, un pédagogue, un professeur ou un politique (qu'importe je n'ai pu entendre son nom – sinon c'était le comité de salut public) dire que la richesse sémantique nuit aux classes défavorisées et, que pour arriver à l'égalité (républicaine) à l'école, il fallait réduire le vocabulaire à mille cinq cents mots simples, précis et actuels (mais l'actuel restera-t-il actuel ?).

En sa faveur, il faut reconnaître que certains mots ont une très grande aire sémantique. Ainsi : « Veux-tu des bonbons ? » « Cool ! » - « Veux-tu dix euros ? » « Cool ! »  -  « Veux-tu mon pied au derrière ? » « Cool ! (intonation différente) ». C'est très économique mais ne va-t-on pas vers de graves méprises ?

En sa défaveur, la cuniculture est la technique (1) d'élevage du lapin, mais le cunnilingus (que j'eus préféré que l'on appelât le cunnilictus) c'est tout autre chose ! A moins que, dans un esprit de simplification et de démocratisation, notre pédagogue ait (2) décidé de garder un seul mot pour désigner le garenne et le gouttière. Je vous conseille, cependant, de ne pas dire à monsieur le préfet : « notre département pourrait s'orienter vers le cunnilingus » - vous n'obtiendriez pas le résultat escompté ! Cool ?

plumes 

 

Gabriel Raspail

 

(1) La technique est la partie matérielle d'une science, d'un art. La technologie, de technos et logos (C'est quoi ça ? Ça me paraît élitiste en tout cas !), c'est la science des techniques. Tout le monde aura bien compris que les technologies numériques sont la science des techniques numériques et non les techniques numériques elles-mêmes -. « Merde à Chazudas (celui qui parle à la télé) » aurait chanté Léo Ferré.

(2) Je devrais dire : « a décidé » comme dit mon Chazudas préféré dans un élan de simplification socialiste et démocratique, mais je pense à mon grand-père, professeur de français, et ne puis m'y résoudre.

 

Publié dans GABRIEL RASPAIL

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article