QUAND LE BALAI A CHIOTTES PERD SES POILS !

Publié le par la-petite-souris-normande.com

chatAinsi donc, c’était du bidon.

Jérôme Cahuzac n’a jamais eu de compte en Suisse, tout cela n’était qu’une sombre affaire de règlements de comptes (si j’ose m’exprimer ainsi) sur fond de divorce et de querelles électorales.

Pourtant, la main sur le cœur et la moustache frémissante, le patron du seul « vrai journal avec de vrais journalistes qui font leur travail à fond » avait juré ses grands dieux que c’est lui qui détenait la vérité et qu’il en avait les preuves.

Plouf, l’étron est tombé dans la cuvette des WC, il ne reste plus qu’à tirer la chasse d’eau et envoyer tout cela vers la station d’épuration, après un passage par les égouts.

Cet épisode illustre parfaitement bien ce qu’est devenue une « certaine presse de gauche » : « Calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque chose » et « à force d’asséner des mensonges, les gens finissent par y croire ».

Voilà les deux idées clés.

Nous avons la parfaite illustration de l’application de ces principes dans un blog local.

Ces principes ne sont pas nouveaux, ils ont été inventés par un propagandiste tristement célèbre.

On dit que la presse va mal, il ne faut pas s’en étonner, elle a perdu toute crédibilité et se présente, pour l’essentiel des médias, comme un instrument conscient ou non du pouvoir.

Le « switch » des images au 20h de la chaîne publique le soir de la manifestation « anti mariage homo », c’était quand même hallucinant !

Enfin, on n’a que ce qu’on mérite, dit un vieil adage populaire.

Ce qui est dommage, c’est que, après des bévues pareilles, le 1er média d’information numérique aura du mal à changer des bureaux dont l’équipement commence à dater un peu, voyez plutôt :

 siège

    LE BULOT

 

 

  

Le bulot mayonnaise.

Publié dans LE BULOT MAYONNAISE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article