SYRIE..., QUELLE CHIERIE ET QUEL GUÊPIER !

Publié le par la-petite-souris-normande.com

Guepe.JPG

Il faut arrêter de raconter n’importe quoi.

D’un point de vue « moral », il est évident que la communauté mondiale peut difficilement accepter qu’un chef d’état fasse usage d’armes chimiques pour « mater » la rébellion de son peuple.

Il est donc clair que le problème posé est de supprimer purement et simplement ce dictateur pour l’empêcher de nuire, comme cela a été fait pour le sanguinaire Irakien et pour le fou Libyen.

Toute autre formule n’a aucun sens.

Dire que l’on va faire une « intervention légère pour foutre la trouille à Bachar El assad », cela ne rime à rien.

On va aller lâcher 2/3 bombinettes sur le sol Syrien en prenant bien garde de ne pas amocher des civils et on va dire à El Assad : « Tu vois ce qui t’attend si tu continues », quelle foutaise !

Non l’enjeu en cause, c’est bel et bien une intervention massive pour liquider ce dictateur et ses sbires à jamais.

Seulement, cela reviendrait à mettre toute la région à feu et à sang et cela, tout le monde en a peur, à juste titre….

L’Occident a-t-il encore les moyens et les désirs de jouer le rôle de gendarme du monde ?

Al’évidence non, ce temps est révolu.

Il me paraît donc clair que la seule issue possible à ce guêpier, c’est une vraie conférence internationale, incluant donc la Chine et la Russie, qui pose le seul vrai problème : L’humanité, dans son ensemble, accepte-t-elle ou non le principe fondamental d’un certain « ordre moral mondial » ?

Si oui, il sera possible d’asphyxier rapidement la Syrie et de faire rendre gorge  à ce fou sanguinaire.

Si non, ce devra être « chacun pour soi » et une quelconque intervention « isolée » en Syrie serait totalement injustifiée.

 

   LE BULOT

 

  Le bulot mayonnaise.

 


Publié dans LE BULOT MAYONNAISE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article