TOUS EN CAMPAGNE CONTRE LES DISCRIMINATIONS

Publié le par la-petite-souris-normande.com

m-m.JPG

 

C’est avec amitié que nous relatons l’activité qu'un Rolivalois anime à Paris le 17 mai prochain. Il s'agit d'innover pour lutter contre les discriminations.

D’abord, parce que je suis persuadé que la "discrimination", quand elle est avérée, est punie sévèrement par la loi et que les nombreux immigrés, enfants et petits enfants issus de l’immigration, quand ils font preuve de courage et de ténacité réussissent leur intégration dans la vie professionnelle en France ou à l’étranger.

Ne tombons pas dans le piège de la propagande orchestrée par les socialistes à travers ses nombreuses associations de droit de l’hommisme pour des fins électoralistes.

Le plus triste exemple en est le passage d’Harlem Désir à SOS Racisme, dont Wikipédia relate : « De novembre 1986 à octobre 1987, Harlem Désir occupe la présidence de SOS Racisme tout en étant salarié par "l'Association régionale pour la formation et l'éducation des migrants", basée à Lille en tant que "formateur permanent" et il perçoit pour cet emploi fictif, un salaire mensuel net de 8.900 francs. Cela lui vaut d'être condamné, le 17 décembre 1998, à 18 mois de prison avec sursis et 30.000 francs d'amende pour recel d'abus de biens sociaux…

Dans cette république bananière que Hollande promettait d’être "intègre" (moi, président…) Harlem Désir a été récompensé par sa nomination comme secrétaire du Parti Socialiste, puis après la déroute des municipales, par sa promotion comme ministre des affaires européennes, alors que sur le site votewatch.eu qui recense l'assiduité des parlementaires européens, Harlem Désir n'a participé qu'à 50,15% des votes de l'assemblée européenne (752e sur 766), a posé 14 questions parlementaires (601ème) et n'a amendé que 12 rapports (660e)…

L'association Afrique et Nouvelles Interdépendances (L'ANI) se positionne contre les discriminations d'une manière innovante et le fait savoir à travers son forum concours.

Vous êtes invité le 17 mai à la cité des métiers à Paris.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article