LE RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE N’EST PAS ANTHROPIQUE (*)

Publié le par Claude BRASSEUR

LE RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE N’EST PAS ANTHROPIQUE (*)

Ceux qui règnent sur les médias officiels n’ont rien à prouver, ils savent. « C’est prouvé », « il y a consensus »… et on évite toute recherche, toute réflexion. Les « savoirs » qui ruinent l’Occident pour enrichir quelques bénéficiaires de ces « savoirs » ne sont jamais mis en cause. Habilement, on « confond » climat et pollution. On nous répète que la moindre augmentation supplémentaire de CO2 dans l’atmosphère est une cause probable de catastrophes naturelles comme la montée des eaux, la désertification (etc !!!)

Pendant dix ans, j’ai cherché une preuve du changement climatique anthropique. La réponse « c’est prouvé » excite de plus en plus ma curiosité. Scientifique, ne risquant plus – comme le Professeur Furfari de l’ULB  – les sanctions de ma hiérarchie, je cherche librement…

Déjà, vers 1800, William Herschel, découvreur de la planète Uranus, pouvait observer des changements climatiques et il se demandait pourquoi le prix du blé était à l’inverse du nombre de taches solaires. Il a observé qu’il fait plus chaud – et donc meilleur pour le blé – quand il y en a beaucoup et la climatologie des courtes périodes a pu naître : les astronomes, comme Valentina Zharkova, peuvent maintenant prédire les périodes riches en taches solaires et les autres…

En ce moment, des climatologues officiels ne voient pas le soleil mais l’être humain : l’homme serait la cause du réchauffement actuel et ce par le CO2 qu’il produit ! Ces climatologues ne vont pas jusqu’à donner des preuves pour leur affirmation et je lis régulièrement « c’est prouvé », sans plus. Certains sont plus explicites. Ainsi, Delphine Chaveyron et Olivier Dequincy, 2020 sur – Planet – Terre : « Il n’existe pas, à notre connaissance, d’expérience simple montrant qu’une augmentation de la concentration de CO2 entraîne une augmentation de l’effet de serre (au sens des climatologues) ». Cette absence de mesures ne les empêche pas de dire que « c’est prouvé » !

Et LA question reste : peut-on démontrer que l’augmentation du CO2  conditionne ou ne conditionne pas le climat ? Une réponse complète est donnée par les observations de satellites météorologiques. Ils observent sur chaque fréquence les émissions thermiques de la terre : ces émissions ne varient pas en moyenne alors que le CO2 a augmenté de 25 % dans l’air ces dernières 30 années. Sur quelques mètres, le CO2 transforme en agitation thermique les infrarouges venus du sol. L’atmosphère est obscure pour ces infrarouges, comme un brouillard épais. Un peu plus de CO2 n’y changera rien… Les climatologues officiels, les médias ne sont pas au courant… nous inondent encore et toujours de prédictions apocalyptiques qui nous « obligent » à l’achat « d’énergies vertes » hyper polluantes (si on les examine dans leur totalité, ce qu’on se garde bien de faire)… mais rapportant gros à leurs promoteurs, tellement gros qu’il reste assez d’argent pour payer de très nombreux « influenceurs ».

Le 23 mars 2020, à 10h, à Rochefort (Belgique), un thermomètre infrarouge indiquait -40°C au zénith et +30°C au sol. Le ciel pur rayonnait donc vers le sol car, sinon, c’est -270°C qui auraient été mesurés au zénith. Cette observation ne contredit aucune loi de la physique : si j’isole une résistance électrique alimentée, sa température va croître. L’air est un isolant pour certains infrarouges.

L’Europe « veut » se ruiner à ne quasi plus produire de CO2 ! De plus en plus de scientifiques retraités dénoncent l’inutilité absolue de ce suicide technique et économique ; ils réfutent bien des affirmations du GIEC dans une lutte sans fin.

Réveillons-nous : plus de CO2 est utile à la nature, renforce l’opacité de l’air à certains infrarouges. Ce « plus » est cependant sans effet sur la température terrestre, comme nous venons de voir et il est plus que temps d’arrêter le cirque « réchauffement climatique anthropique », il est temps de nous occuper du problème réel qu’est la pollution !

© Claude Brasseur

Avec l’aimable autorisation de Dreuz.info.

(*) Sont qualifiés d'anthropiques tous les phénomènes qui peuvent être conséquents de la présence ou de l'action de l'être humain. L'adjectif peut être utilisé pour qualifier des progrès ou des nuisances.

 

Dreuz a besoin de vous : Le journalisme indépendant ne reçoit aucune aide d’Etat. Dreuz.info ne peut pas exister sans votre soutien financier. Pour contribuer en utilisant votre carte de crédit (sans vous inscrire à Paypal), cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution. Nous vous remercions.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Publié dans Claude BRASSEUR

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article